Maya Picasso cède 9 œuvres de son illustre père à la France

  • Musée Picasso Paris

 

1

« Donnez-moi un musée, je vous le remplirai », lançait Pablo Picasso avec la modestie qu'on lui connaît. Une citation qui fait aujourd'hui sens, tant cet artiste fut prolifique lors de sa carrière, laissant derrière lui près de 50 000 œuvres sous toutes leurs formes. Le musée Picasso, seule collection publique au monde à exposer tout du génie de l'Espagnol en proposant une traversée exceptionnelle de son œuvre peinte, sculptée, gravée et dessinée à travers pas moins de 2400 pièces signées de la main du maître, voit aujourd'hui sa collection s'enrichir de 9 pièces ! Maya Ruiz Picasso, fille du peintre et de Marie-Thérèse Walter, a en effet légué par le biais d’une dation, six peintures, un carnet de dessins, une statue et une œuvre ethnographique au musée parisien. Un héritage familial inestimable composé d'un portrait du père de Picasso lui-même, Don José Riuz, réalisé en 1985 mais aussi une toile représentant la jeune Maya âgée de 6 ans, une étude pour une joueuse de mandoline et un portrait d’Émilie Marguerite Walter. Impossible cependant d'évaluer le prix de cette transaction, le secret fiscal étant appliqué. Et oui, car il s'agit bien là d'un accord passé avec la France par le clan Picasso en vue de payer des droits de succession. Ce système, mis en place dès 1972 par le ministre de la Culture André Malraux, avait déjà permis de faire rentrer plus de 3 000 œuvres dans les collections françaises au décès du peintre et ainsi de créer le Musée Picasso.


Vous aimerez aussi…

SCAF 8
  • Actu

Des graffitis géants… et parfois terrifiants !

Depuis 2003, le français SCAF, graffeur professionnel, investit les rues du monde entier pour des peintures en 3D absolument extraordinaires.

Skates
  • Actu

Le premier musée de France dédié aux skateboards !

Planches en bois des années 60, skates signées Tony Hawks, œuvres de street art... voilà quelques perles rares parmi les 600 pièces du plus grand collectionneur du pays, aujourd'hui à la tête du tout…

Culture / Covid 19
Paris VIIIe, le 10 décembre 2020
Théâtre Michel. Filage du « Discours » d’après Fabcaro, de et par Simon Astier.
Photo LP / Fred Dugit
  • Actu
  • Théâtre

Simon Astier au Théâtre Michel : on y va ou pas ?

Vous l'aviez vu dans Kaamelott, Hero Corp ou les productions Golden Moustache, vous le redécouvrirez sur les planches pour son seul en scène Le Discours, spectacle hilarant et désarmant. Mais pas…

@Julie Montel
  • Actu

Pierre Cardin revêt un nouvel habit

Jusqu’en décembre, l’ancien musée Pierre Cardin, devenu Quai 36, accueille toute une série d’artistes et d’expositions.