Jean Cortot, le peintre des mots s'invite à la BnF

BnF François Mitterrand
Jusqu'au 7 novembre 2021

  • Fait au hasard, Li Ts’ing Tchao (1084-1155 ?), écrit et peint par Jean Cortot, 1992. Paris, BnF, Réserve des livres rares. Photo BnF. Jean Cortot
  • Chant pour Ulysse, Philippe Delaveau. Calligraphies de Jean Cortot et peintures originales de Julius Baltazar, 1992. Paris, BnF, Réserve des livres rares. Photo BnF. Jean Cortot et Julius Baltazar
  • Le diamant du grenier, Michel Butor. Eaux-fortes gravées sur cuivre et aquarelles de Jean Cortot. Clichy-sur-Seine, Rémy Maure Éditeur, 1997.Paris, BnF, Réserve des livres rares. Jean Cortot
  • Pour fêter le printemps pressenti, Pierre-André Benoît. Graphie aquarellée de Jean Cortot, 1990. Paris, BnF, Réserve des livres rares. Photo BnF. Jean Cortot
  • Passé différent, Raymond Queneau. Eaux-fortes de Jean Cortot. Paris, Éditions R.L.D., 2003. Paris, BnF, Réserve des livres rares. Photo BnF / Élie Ludwig. Jean Cortot et Raymond Queneau
  • Instants romantiques. Choix et graphies de Jean Cor-tot, lavis aquarellés de Julius Baltazar, 1990. Paris, BnF, Réserve des livres rares. Photo BnF. Jean Cortot et Julius Baltazar
  • Le Groupe de l’Échelle vers 1950 (Cortot est le 3ème à partir de la droite)
  • Jean Cortot au travail, 1967-1968
  • Jean Cortot au travail, 1967-1968

 

9

Était-ce donc cela, les mots bleus que Christophe chantait ? À la BnF, la littérature a repris des couleurs, elle s’expose dans la galerie des donateurs en aplats arc-en-ciel. Ces écritures peintes, nous les devons à Jean Cortot, un amoureux des mots qu’il s’est attaché à sublimer tout au long de sa vie, avant de disparaître en 2018. Entre livres illustrés, photographies, tableaux et inventions poétiques des plus attendrissantes, l’exposition dévoile un peintre-poète au travail, nourri de la symbiose entre peinture et écriture, et des liens étroits qu’il entretenait avec des auteurs tels que Paul Valéry ou Raymond Queneau. Globe-trotteur, ses œuvres se sont également imprégnées des signes et systèmes d’écriture découverts lors de ses voyages tels les idéogrammes, caractères celtiques ou touareg, mais aussi le latin et le grec, à partir desquels il inventera un langage indéchiffrable et qui pourtant nous apparaît si familier. Dans ce magasin d’écriture où la littérature fleurit en grappes, nous nous laissons guider en toute quiétude par notre instinct, tantôt attirés par une
couleur singulière, tantôt par un texte enchanteur.