Musée des Impressionnismes Giverny
Musée des Impressionnismes Giverny

Les haikus fleurissent au Kew Gardens

  • Vue de l'oeuvre One Thousand Springs, Chiharu Shiota
  • Vue de l'oeuvre One Thousand Springs, Chiharu Shiota
  • Vue de l'oeuvre One Thousand Springs, Chiharu Shiota
  • Vue de l'oeuvre One Thousand Springs, Chiharu Shiota
  • Vue de l'oeuvre One Thousand Springs, Chiharu Shiota
  • Vue de l'oeuvre One Thousand Springs, Chiharu Shiota
  • Vue de l'oeuvre One Thousand Springs, Chiharu Shiota
  • Vue de l'oeuvre One Thousand Springs, Chiharu Shiota

 

8

Cet automne, les jardins botaniques royaux vous font voyager grâce à un festival d’automne célébrant l’art, la culture et les plantes du Japon.

À partir du samedi 31 octobre, le Kew Gardens, situé dans la banlieue londonienne, organise un festival mettant à l’honneur le Pays du Soleil levant. Les visiteurs pourront profiter du calme du paysage Japonais, de la douceur du jardin de craie, et des chrysanthèmes colorées, fleurs nationales du pays mis à l’honneur, symbole de longévité, de rajeunissement et de bonne volonté. Au centre de l’événement, une œuvre monumentale toute particulière.

La serre tempérée du Kew Gardens, un bâtiment gigantesque qui contient plus de 10 000 plantes venues des cinq continents, accueille une œuvre très singulière. Point phare de ce festival mettant en avant la culture nippone, elle est reconnaissable entre mille grâce à sa toile composée de milliers de fils rouges évoquant sans équivoque l’œuvre de la japonaise Chiharu Shiota. À ces fils sont suspendus 5000 haikus, poèmes traditionnels japonais très court. Ces textes, tous proposés par un public anonyme, évoquent le rapport partagé qu’entretiennent tous les hommes avec la nature. Ils évoquent des points de vue personnels, mais aussi des réflexions plus générales. L’artiste explique : « La langue japonaise a été formée par une culture qui chéri la nature. Beaucoup de traditions culturelles, comme l’ikebana, le bonsai et l’hanami sont fondée sur la contemplation et l’appréciation de la nature. Pour One Thousand Spring, j’ai choisi de me concentrer sur l’haiku. L’haiku traditionnel fait mention de l’une des saisons, et beaucoup d’entre eux sont créés à partir d’observations de la nature. » Une œuvre toute en couleur, en douceur, et surtout en poésie.



Musée des Impressionnismes Giverny