L'Atelier d'Art Lepic expose le monde du spectacle d'Henri Landier

Atelier d'art Lepic
Du 18 novembre au 23 décembre 2021

Direction l’un des derniers ateliers de Montmartre, si ce n’est le seul qui accueille encore le public, perché au sommet de la butte, sous une verrière à couper le souffle. C’est ici que se joue la nouvelle exposition d’Henri Landier, consacrée au monde du spectacle. Dès notre arrivée, nous levons les yeux vers ces immenses formats suspendus, nous propulsant au cœur du carnaval de Maastricht, croisant une clown joyeuse ou un punk étourdi, dans un patchwork de couleurs électrisantes. Nous remontons le temps, non sans émotion, pour assister aux représentations d’Edith Piaf, Nino Ferrer ou Georges Brassens. Face à ces œuvres, on jurerait pouvoir encore entendre les timbres des voix, les vibrations musicales, les applaudissements de la foule. Comédiens, musiciens, danseurs butō, pierrots et colombines, semblent ne jamais avoir quitté la scène. Sous les traits d’Henri Landier se révèlent des personnalités saisies sur le vif, capturées dans toute leur intimité, et magnifiquement mises en peinture. Aucune nostalgie ici, nous revivons plus d’un demi siècle d’ébullition artistique, des cabarets parisiens aux cirques, du musical aux fêtes populaires. Pomme semble donner la réplique à Michou. Diane Dusfrene nous désarme avec son chapeau violon et sa robe d’opérette, Monique Morelli entame un refrain avec Barbara. Nous suivons le peintre dans cette vie trépidante, guidé par des rencontres fugaces ou des amitiés profondes, comme avec le clown canarie, danseur de charleston qu’il peindra plus d’une centaine de fois. Ici s’élance Julien le violoniste, dans le ciel de Paris, en peinture, en dessin et en gravure, témoignant la encore de l’immense talent d’un artiste qui se plait à décloisonner les genres, orchestrant ici une rétrospective magistrale sur le monde du spectacle. Une farandole de portraits qui se déploie à la manière d’un album de famille, comme autant d’instants heureux, de lumières triomphantes, qui célèbrent, bien au-delà du spectacle, le simple bonheur de vivre et d’être ensemble.

 

39

En 1948, Henri Landier assiste, sous un chapiteau de Montreuil, à une représentation du Cid interprété par Gérard Philippe. C’est le déclic. Il n’a alors que 14 ans, et comprend que son destin sera toujours lié au monde du spectacle. Ce destin fera finalement de lui un artiste peintre, mais qui ne s’éloignera jamais très loin des planches – que ce soit celles des cales de bateau ou celles des salles de spectacle, Henri Landier se tiendra en fi n observateur de ces univers comparables en bien des points : l’agitation des coulisses, la répartition des rôles, la machinerie, le voyage. L’exposition Landier de cet hiver est dédiée à l’univers du spectacle. Elle témoigne de la vie trépidante du jeune peintre fasciné dès 1960 par les cabarets de la butte Montmartre et les cirques de Paris, immortalisant les grands de l’époque : Édith Piaf, Barbara, Georges Brassens, Léo Ferré...Il se liera aussi d’amitié avec le Clown Canari, danseur de charleston qu’il peindra plus d’une centaine de fois. Puis il se laissera séduire par le théâtre et les augustes lieux du 6e art, Avignon, Milan, et plus récemment Maastricht pour son carnaval. En peintures et en gravures, les œuvres de Landier courent sur les murs de l’atelier comme des fusées de feux d’artifice, triomphantes de couleurs et annonciatrices des meilleurs auspices : le music-hall, les chanteurs, les clowns, les danseurs... ou tout bonnement, le simple plaisir populaire de faire la fête. Sous son coup de pinceau, la fête se fait art pour notre plus grand bonheur.

 

5

Focus sur...

Diane Dufresne
Voici un portrait de la chanteuse canadienne Diane Dufresne, avec son chapeau-violon et une robe d’opérette, en concert à Créteil en mars 1989. Landier a réalisé
des dessins à la sanguine et des aquarelles d’après son spectacle « Symphonique n’Roll ». Il aime ce type de travail qui présente les difficultés nouvelles qu’il doit vaincre en donnant l’illusion de la facilité

Clown Branlo
En 2006, Landier retrouve le cirque avec les représentations de ses amis Branlo et Nigloo dans leur Petit Théâtre Baraque qu’il immortalise avec sa chaise jaune, leurs marionnettes et leurs rats, spectacle qui se poursuivra à la Fondation Cartier, donnant naissance à une série de grandes toiles en portraits.

Le saviez-vous ? 

Voilà plus de 60 ans qu’Henri Landier règne en maître sur les hauteurs de Montmartre. Une œuvre qui dépasse les frontières… À ce jour, plus d’une centaine d’expositions lui ont été dédiées en Europe, aux États-Unis et au Japon.


Vous aimerez aussi…

Exposition Algérie mon amour, Institut du Monde arabe, Paris - BAYA, Les Rideaux jaunes, 1947. ... Musée IMA AC 95-01
  • Vidéo
  • Contemporain

 Exposition Algérie mon Amour : les artistes de la fraternité réunis à l'Institut du monde arabe

Institut du Monde Arabe
Du 18 mars au 31 juillet 2022

Découvrez Algérie mon Amour, la nouvelle exposition de l'Institut du monde arabe qui réunit les univers de dix-huit artistes algériens de cœur, de naissance ou d’adoption, autour de leur attachement à ce pays.

expo au bonheur des bas - maison rouge - 5
  • Vidéo
  • Insolite

 Vidéo : Au Bonheur des Bas, découvrez la nouvelle expo de Maison Rouge - Musée des Vallées Cévenoles qui célèbre ce savoir-faire cévenol

Maison Rouge - Musée des vallées cévenoles
Du 26 avril au 18 août 2024

Découvrez en vidéo l'exposition Au bonheur des bas, à Maison Rouge sur le savoir-faire cévenol.

vente artcurial - Yves Klein - Charles Wilp _ BPK, Berlin
  • Insolite
  • Découverte

Les Bleus rencontrent le Maître du Bleu, Yves Klein repeint les objets culte de l’Histoire du sport

Artcurial
Du 18 juin au 26 juillet 2024

La maison de vente Artcurial fait le pari de transformer des pièces sportives en véritable objets de collection : une vente hors-normes au bénéfice d'une association.

expo paris olympiques - musée seine et marne - Concours pompes à incendie
  • Incontournable
  • En famille

Exposition Paris Olympiques au Musée départemental de la Seine-et-Marne

Musée départemental de la Seine-et-Marne
Jusqu'au 8 décembre 2024

L'exposition Paris Olympiques, à découvrir au Musée départemental de la Seine-et-Marne, revient sur les moments clés qui ont façonné l'histoire des Jeux.