Département du Doubs
Département du Doubs

Du côté de chez Proust

Musée Carnavalet - Histoire de Paris
Jusqu'au 10 avril 2022

  • Anais Beauvais, Madame Adrien Proust, 1880
  • Anonyme, Hôtel Ritz, Place Vendôme, Paris, 1911
  • Anonyme, L'hôtel Marigny, avant 1911
  • Anonyme, Marcel Proust et ses amis au tennis du boulevard Bineau (au centre Jeanne Pouquet), 1892
  • Camille Pissarro, L'Avenue de l'Opéra, 1898
  • Charles Marville, Le Jardin et l'hôtel de Chimay sous la neige, 1853
  • Claude Monet, Le Pont de l'Europe, Gare Saint Lazare, 1877
  • Claude Schwartz, Hôtel Masseran, vue de l'un des salons, rue Masseran, VIIe arrondissement, vers 1970
  • Edition dédicacée par Marcel Proust à Anna de Noailles, collection J. Polge
  • Edouard Vuillard, Le métro Station Villiers, 1917
  • Gustave Caillebotte, Les Pavés, Etude pour Rue de Paris, temps de pluie, 1877
  • Henri Gervex, Une soirée au Pré-Catelan, 1909
  • Henri Le Sidaner, La Place de la Concorde, 1903
  • Jacques-Emile Blanche, Portrait de Marcel Proust, 1892
  • Jean Béraud, La sortie du Lycée Condorcet, vers 1903
  • Louis Béroud, L'escalier de l'Opéra, 1877
  • Man Ray, Marcel Proust sur son lit de mort, 20 novembre 1922
  • Manuscrit, Du côté de chez Swann
  • Mobilier ayant appartenu à Marcel Proust, collection du Musée Carnavalet - Histoire de Paris
  • Otto Wegener, Portrait de Marcel Proust, 1895
  • Philip de Laszlo, Anna de Noailles, 1913

 

21

Un roman parisien

« Longtemps, je me suis couché de bonne heure ». Associez cette phrase à une madeleine, et vous voilà devant un portrait de Proust que certains penseront complet. Pourtant, il existe bien d’autres façons de présenter cet écrivain, et de rendre hommage à sa célèbre mémoire. C’est pour cette raison que le Musée Carnavalet a décidé de consacrer une exposition innovante au rapport de Marcel Proust à la Capitale. Né à Paris en 1871, l’artiste y a passé le plus clair de sa vie, jusqu’à y être enterré en 1922. Et il fait partie de la longue lignée d’écrivains ayant mis la ville à l’honneur dans leurs romans (Hugo, Aragon ou encore Modiano, pour ne citer qu’eux…). Ici, la visite vous fera découvrir les Paris de Marcel Proust. Celui dans lequel il a grandi, vécu, et qui a influencé ses écrits de manière décisive. Puis celui qu’il a rêvé, imaginé dans ses romans, et qui sert par exemple de cadre au narrateur de La Recherche. Pour percer tous les secrets de celui qui aurait fêté ses 150 ans cette année, ce sont plus de 270 œuvres (manuscrits, peintures, photographies ou même reconstitution de la chambre de l’écrivain) qui vous racontent les liens intimes, réels ou imaginaires, qui unissaient Proust à la ville Lumière. Ce qui est certain, c’est que cette exposition ne vous fera pas perdre votre temps !

Le saviez-vous
Une madeleine bien croustillante ?
Si la simple mention de cette douceur, devenue image universelle, évoque le romancier, il a pourtant failli en être autrement. Selon différents manuscrits, Proust aurait tout d’abord choisi une tranche de pain grillé, puis une biscotte, avant d’opter pour le gâteau. Mais est-ce suite à une suggestion de son éditeur, ou parce que la mémoire lui serait finalement revenue, nul ne peut l’affirmer. Une chose est sûre en tout cas, il s’en est fallu d’une miette pour que soit bouleversée l’histoire de la littérature.

Découvrez l'intégralité de notre balade littéraire


Département du Doubs