Succès ! No(s) Dames, le spectacle-hommage aux plus grandes héroïnes tragiques d’opéra, revient pour une nouvelle date au Trianon

Le Trianon
Le 11 avril 2023

 

42

Fort de son succès triomphal après une 1 ère tournée en France, le spectacle No(s) Dames revient à Paris pour deux soirées exceptionnelles au Trianon les 9 janvier et 11 avril prochains. Si la première représentation affiche d'ores et déjà complet, cette date supplémentaire au printemps témoigne de l'engouement du public pour No(s) Dames. Tous les bénéfices de cette deuxième soirée précédée d'une conférence sur les stéréotypes de genre dans notre culture avec Ghada Hatem, directrice de la Maison des Femmes de Saint Denis, et Victoire Tuaillon, journaliste et autrice de "Le cœur sur la table"seront par ailleurs reversés à la Maison des Femmes. Le spectacle dont le disque a d'ores et déjà généré plus de 4 millions de streams sur les plateformes sera également présenté à la Sainte Chapelle de Paris le 24 avril 2023 pour une version stripped down sans mise en scène, en toute intimité. Réservez-vite vos places !

Emprisonnées, poignardées, pendues… à l’opéra, les dames meurent presque toujours, anéanties par le poids des convenances et la domination de la gent masculine. Et si, pour une fois, les rôles s’inversaient, en confiant la direction musicale aux femmes du Quatuor Zaïde et les sublimes airs de divas à un homme, le contre-ténor Théophile Alexandre ?

Je réserve ma place

Voici la folle ambition de ce récital époustouflant, éclairant le destin funeste de nos plus grandes héroïnes. En renversant les places traditionnellement dévolues aux femmes, No(s) Dames signe un manifeste lyrique humaniste et universel, redonnant une autre vie aux sublimes airs des divas et décorsetant avec passion les fatalités de genre de l’envoûtante bohémienne Carmen, poignardée chez Bizet, d'Eurydice, perdue à jamais en Enfer chez Gluck, de Norma, brûlée vive chez Bellini, ou de Violetta, agonisant de la tuberculose dans la célébrissime Traviata de Verdi.

 

5

Véritable cadavre exquis opératique, mêlant les héroïnes de Mozart à celles de Verdi, Bizet, Tchaïkovsky, Piazzolla ou Bellini, No(s) Dames fait surgir les fantômes de vingt-trois icônes martyrisées, soulignant les récurrences tragiques de ces figures de madones, putains ou sorcières, magnifiées dans la souffrance, et condamnées à chanter leur éternelle défaite devant un public ému, attendant sagement leur mort. Mais en renversant les rôles, le spectacle porte surtout un nouvel espoir car, pour la première fois, ce n’est plus une femme qui pleure sur scène, mais un homme ! Dans No(s) Dames, Théophile Alexandre endosse ces destins brisés de dames, à travers une interprétation aussi magistrale que bouleversante de fragilité, tandis que les femmes du Quatuor Zaïde s’emparent de la baguette du chef pour mener la danse de leurs cordes rugissantes, sur une mise en scène somptueuse de Pierre-Emmanuel Rousseau. Un petit pas de côté qui change tout : par un simple renversement des rôles, ce sont tous les enfermements du passé qui volent en éclat, et nous redonnent à entendre la beauté de cette musique à travers un prisme humain plutôt que genré, loin des caricatures. Pour qu’un jour, peut-être, Drame ne rime plus jamais avec Dame…

NO(S) DAMES, hommage dégenré aux héroïnes d’opéra, au Trianon de Paris le 9 Janvier 2023, 20h / 1 ère partie : Juliette et Zaza Fournier / 18h : Conférence sur les corsets de genre avec la philosophe Catherine Clément, la cheffe d’orchestre Laurence Equilbey et la metteuse en scène Macha Makeïeff, interrogées par la journaliste et écrivaine Arièle Butaux.

Lire notre critique complète

Ils, elles en parlent: « Un petit ovni, étonnant, troublant, fascinant à écouter : le charme opère vraiment » Jean-Baptiste Urbain, FRANCE MUSIQUE /4 Diapasons : « Récompense de l’audace de l’interprète »  Benoit Fauchet, DIAPASON / 4 étoiles BBC : « Théophile Alexandre is centrestage finding voices for his chosen victims » Christopher Cook, BBC MAGAZINE / « Une exaltante mission d’évoquer les féminicides à l’opéra, une relecture décalée qui se moque des fatalités de genre, avec des arrangements ciselés, séduisants, endiablés » Carmen Lunsmann  RFI / « Relecture féministe des œuvres d’opéra: longue vie à No(s) Dames ! » Isabelle Motrot, CAUSETTE / « Une démarche originale sur le romantisme tragique de la chute des femmes » Aurélien Martinez, TÊTU / « Une écoute dont on ne se lasse pas » Elodie Martinez, OPÉRA ONLINE /« Théophile Alexandre endosse l’étrange destin féminin condamné à sublimer la mort en extase » Jean-Luc Clairet, RESMUSICA / « Une belle œuvre humaniste et décoiffante » Catherine Carette, FIP / « Une expérience qui sort des sentiers battus » Bruno Villien, OPÉRA MAGAZINE


Vous aimerez aussi…

Les Pigeons Théâtre des Nouveautés, (c) théâtre des nouveautés
  • Théâtre
  • Contemporain

Les Pigeons, la nouvelle comédie du Théâtre des Nouveautés

THÉÂTRE DES NOUVEAUTÉS
Du 19 janvier au 14 mai 2023

Découvrez cette comédie rafraichissante, alliant émotion et taquineries, et suivez les aventures de deux compères complémentaires au Théâtre des Nouveautés.

Les Odyssées Théâtre libre
  • Théâtre
  • Contemporain

[événement suspendu ?] Avec Les Chatouilles ou la danse de la colère au Théâtre Libre, on plonge dans un grand huit émotionnel

THÉÂTRE LIBRE
Du 12 au 28 janvier 2023

Odette est une jeune danseuse, dont l’enfance a été volée. Laissez le Théâtre Libre vous raconter son odyssée.

Spectacle-Théâtre national de Chaillot-Over Dance-2023
  • Contemporain
  • Spectacles

Over Dance au Théâtre National de Chaillot : danser n'a pas d'âge

Théâtre national de Chaillot
Du 15 au 23 février 2023

La danse est toujours associée à la jeunesse. Le Théâtre National de Chaillot choisit le contrepied en proposant un spectacle axé sur le corps vieillissant.

One man show-Théâtre de la Reniassance-Fary-2023
  • Spectacles
  • One man show

Aime-moi si tu peux, le nouveau one man show de Fary au théâtre de la Renaissance

Théâtre de la Renaissance
Du 27 janvier au 23 mars 2023

Aime-moi si tu peux. Avec le nouveau one man show de Fary, tout est dans le titre. Provocateur et sentimental, l'humoriste revient au Théâtre de la Renaissance.