Exposition Pierre Bonnard et le Japon à l'Hôtel de Caumont : entre deux mondes

Hôtel de Caumont - Pierre Bonnard
Du 24 avril au 6 octobre 2024

 

12

Et si nous passions l’été à l’ombre des cerisiers en fleurs de Pierre Bonnard ? L’Hôtel de Caumont nous propose une plongée inédite dans l’œuvre de celui que l’on surnommait jadis « le Nabi très Japonard », sous le prisme de sa fascination pour l’art japonais. En 1890, Bonnard visite l'exposition de gravures japonaises organisée par Siegfried Bing à l'École des Beaux-Arts de Paris. C’est une révélation. Le peintre intègre alors de nouveaux principes esthétiques, travaillant ses toiles en compositions asymétriques, assumant les couleurs vives et contrastées, écrasant la perspective dans un espace aplani, enrichi par des éléments décoratifs.

En mettant en regard d’inestimables estampes japonaises avec les plus grands chefs-d’œuvre de l’artiste, l’exposition nous plonge au cœur du processus singulier de l’artiste, dépassant les affinités esthétiques pour épouser une nouvelle réflexion artistique. Bonnard est captivé par la conception japonaise de l’impermanence, capturant la beauté fugace d’un monde éphémère dans des peintures qui ne cherchent pas à illustrer ce qu’il voit, mais à exprimer ce qu’il ressent. Au cœur de ce dialogue visuel saisissant, nous retrouvons l’un des ses premiers chefs-d’œuvre, Les Femmes au Jardin, un ensemble décoratif magistral conçu initialement comme un paravent pour le Salon des Indépendants de 1891, déclinant les saisons dans des silhouettes féminines japonisantes, étirées et vaporeuses. Une inspiration qui le guidera toute sa vie, jusqu’à son dernier tableau, Amandier en fleurs (1946), qui fleurira plus d’un demi-siècle plus tard telle une ultime célébration de Hanami, symbole d’un éternel renouveau, infusant pour toujours l’œuvre de Pierre Bonnard d’une sérénité hédonique.

Le Saviez-vous ?
Le terme « Nabi», dérivé de l'hébreu « Neviim» signifiant « prophètes», reflète leur ambition de révolutionner l'art.

HÔTEL DE CAUMONT
Jusqu'au 6 oct. 2024
3 rue Joseph Cabassol, 13100 Aix-en-Provence


Vous aimerez aussi…

les nocturnes de l'abbaye, à la l'abbaye du mont saint-michelLa Merveille retrouvée 1
  • Numérique
  • Incontournable

Les Nocturnes de l'Abbaye du Mont Saint-Michel

L'abbaye du Mont Saint-Michel
Du 5 juillet au 31 août 2024

Les Nocturnes de l'Abbaye transforment chaque pierre de l'Abbaye du Mont Saint-Michel en une toile vivante.

Jardin des Arts 2024, une œuvre de Philippe LERAY (18 La Ville Pierre
22100 Quévert philippeleray-sculpteur@gmail.com 06 75 38 92 85)22100 Quévert philippeleray-sculpteur@gmail.com 06 75 38 92 85)
  • Découverte
  • Insolite

Le Jardin des Arts est de retour au Parc d'Ar Milin' !

Parc d'Ar Milin'
Jusqu’au 15 septembre 2024

Apprêtez-vous à vivre une expérience monumentale dans ces jardins somptueux du parc d'Arc Milin', pour le rendez-vous incontournable du Jardin des Arts !

exposition germaine richier, friche de l'escaletteGermaine Richier, L'Eau, 1953-1954 © photos C. Baraja E. Touchaleaume - Archives Galerie 54 & Friche de l'Escalette
  • Sculpture
  • Incontournable

Exposition Germaine Richier à la Friche de l'Escalette

Friche de l'Escalette
Du 1er juillet au 1er septembre 2024

Les silhouettes monumentales de Germaine Richier s'imprègnent du doux parfum de la Provence pour une éblouissante exposition à la Friche de l'Escalette !

Exposition Chiharu Shiota, Biennale d'Aix, 2024 (13)
  • Découverte
  • Incontournable

Exposition Chiharu Shiota à Aix-en-Provence

Pavillon de vendôme et musée des tapisseries - Chapelle de la visitation
Jusqu'au 6 octobre 2024 (Pavillon de vendôme et musée des tapisseries) - Jusqu’au 1er septembre 2024 (Chapelle de la visitation)

Cet été, Aix-en-Provence invite la poétesse de l’art contemporain, Chiharu Shiota, à investir trois sites emblématiques pour une exposition inoubliable.