Colosses, Lutteurs, culturistes et costauds dans les arts : une exposition à découvrir au Musée Courbet

Musée Courbet
Jusqu'au 13 octobre 2024

 

8

Lutteurs, culturistes et costauds

Petits gabarits s’abstenir ! Qu’il soit brutal chez Honoré Daumier, sensuel dans l'œuvre d’Aristide Maillol ou tout simplement enragé dans la monstrueuse bataille des dames échevelées de Jean Veber, le musée Courbet nous entraîne, à l’aube du XXe siècle, dans un fascinant corps-à-corps avec l’Homme moderne et ces géants au physique de titans. Prenez une grande inspiration, gonflez le torse et montez à votre tour sur le ring… Articulée autour de plus de deux cents peintures, sculptures, affiches et objets insolites à l’instar de l’imposant essieu dit d’Apollon (lourd de 166 kg tout de même !), cette exposition nerveuse voit ici les plus grands noms de l’Histoire de l’art se livrer un combat artistique sans merci. Une gigantesque mêlée durant laquelle Antoine Bourdelle dissèque à la plume et l’encre de Chine l’anatomie de jeunes pugilistes à la fleur de l’âge, tandis que Nadar raille dans de savoureuses caricatures ces nouveaux héros d’une société du spectacle en quête d’hommes forts et de divertissement. Ici, les colosses aux muscles saillants du maître du réalisme Gustave Courbet se heurtent volontiers au jeu d’équilibriste de Gustave Doré, quand la figure herculéenne d’Auguste Rodin dont la chair semble avoir été taillée à même le bronze, attend patiemment le début du match… Entre idéal antique et lutte contemporaine, culte du corps et rejet des canons esthétiques, cette exposition souligne la musculature de ces nouvelles icônes tout en interrogeant les stéréotypes de genre et en questionnant les codes de la virilité en peinture.

Le saviez-vous ?
Qui a dit que les artistes ne savaient pas se battre ? Paul Cézanne pratiquait la lutte, Yves Klein excellait dans le judo, tandis que Henri Matisse et Francis Bacon préféraient quant à eux travailler leur crochet directement sur un ring de boxe.

 

1

Focus sur… Les voleurs et l’âne
Pour un âne enlevé, deux voleurs se battaient… L’un, cloué sur le sol, le visage hagard déformé par la douleur, l’autre poings fermés, prêt à asséner un coup fatal à sa victime. Dans cette éprouvante huile sur toile, Honoré Daumier illustre avec ardeur une fable de Jean de La Fontaine, immortalisant la lutte violente et acharnée entre deux bandits qui, trop occupés par leur querelle, ne semblent pas remarquer la fuite d’un troisième voleur noyé dans la pénombre. Fruit d’un mélange entre Michel-Ange et Goya selon les mots de Delacroix, le caricaturiste parvient ici à restituer l’intensité du combat par un enchevêtrement de corps lourds et de masses informes.

Plus d'informations ici

MUSÉE COURBET
Jusqu'au 13 octobre 2024
1 place Robert Fernier
25290 Ornans
 


Vous aimerez aussi…

Illuminations Metz, Pierres numériques, Un oiseau de passage Luminariste, © Mathieu Golinvaux (2)
  • Découverte
  • En famille

Découvrez le parcours nocturne Pierres numériques dans le centre-ville de Metz

Centre-ville de Metz
Du 1er juillet au 31 août 2024

L'art numérique et l'architecture se rencontrent dans un cadre féerique grâce au parcours nocturne Pierres Numériques de Metz, jusqu'au 31 août 2024.

grotte de Trabuc - 1600 bougies (6)
  • Découverte
  • En amoureux

Les 1600 bougies de la Grotte de Trabuc : des visites inédites

Grotte de Trabuc
Du 24 juillet au 22 août 2024

Ne manquez pas cette occasion de découvrir la beauté naturelle de la grotte de Trabuc, transformée en une œuvre d'art vivante par la lueur de ces 1600 bougies.

exposition germaine richier, friche de l'escaletteGermaine Richier, L'Eau, 1953-1954 © photos C. Baraja E. Touchaleaume - Archives Galerie 54 & Friche de l'Escalette
  • Sculpture
  • Incontournable

Exposition Germaine Richier à la Friche de l'Escalette

Friche de l'Escalette
Du 1er juillet au 1er septembre 2024

Les silhouettes monumentales de Germaine Richier s'imprègnent du doux parfum de la Provence pour une éblouissante exposition à la Friche de l'Escalette !

INDIA. Kashmir. Srinagar. 1948.
Muslim women on the slopes of Hari Parbal Hill, praying toward the sun rising behind the Himalayas.
THIS PHOTO MAY NOT BE CROPPED OR TRIMMED IN REPRODUCTION.
  • Photo
  • Incontournable

Exposition Henri Cartier-Bresson au Fonds Hélène et Edouard Leclerc

Fonds Hélène et Édouard Leclerc pour la culture
Jusqu’au 5 janvier 2025

Cet été, les photographies emblématiques d'Henri Cartier-Bresson, maître incontesté du noir et blanc, s'invitent à Landerneau pour exposition saisissante !