Irving Penn, maître de la lumière

Grand Palais
Du 21 septembre 2017 au 29 janvier 2018

Du 21 septembre 2017 au 29 janvier 2018 -
Grand Palais //

  • Irving Penn, Girl with Tobacco on Tongue (Mary Jane Russell), New York, 1951 - Exposition Irving Penn au Grand Palais
  • Irving Penn, Black and White Fashion wit Handbag (Jean Patchett), New York, 1950 - Exposition Irving Penn au Grand Palais
  • Irving Penn, Alfred Hitchcock, New York, 1947 - Exposition Irving Penn au Grand Palais
  • Irving Penn, Marlene Dietrich, New York, 1948 - Exposition Irving Penn au Grand Palais
  • Irving Penn, Nude No. 72, New York, 1949-1950 - Exposition Irving Penn au Grand Palais
  • Irving Penn, Salvador Dali, New York, 1947 - Exposition Irving Penn au Grand Palais
  • Irving Penn, Spanish Hat by Tatiana du Plessix (Dovima), New York, 1949 - Exposition Irving Penn au Grand Palais
  • Irving Penn, Three Dahomey Girls, One Standing, 1967 - Exposition Irving Penn au Grand Palais
  • Irving Penn, Truman Capote, New York, 1948 - Exposition Irving Penn au Grand Palais
  • Lisa Fonssagrives-Penn, Irving Penn at Work in New Guinea, 1970 - Exposition Irving Penn au Grand Palais

 

10

Photo de haute culture

Quand on pense à la photographie d’Irving Penn, on pense élégance, on pense chic et raffinement. Irving Penn c’est le photographe de mode des années 50, celui qui incarne cette douce désinvolture, entre émancipation et tradition. Mais le résumer à des clichés sur papiers glacés serait une erreur. Il fait de la mode un vecteur, un maillon qui lui permet de saisir bien plus, qui lui permet de voyager, de partir à la rencontre des gens. Lorsqu’il saisit l’image des célébrités de son temps, de Truman Capote à Audrey Hepburn, il parvient à capter, voire même capturer leur personnalité tant par la mise en scène - il les fait poser dans un angle – que par le regard qu’il porte sur eux. Un peu plus loin dans l’exposition, on découvre même les coulisses de ses séances photos avec la présence du rideau, l'authentique, qui servait de décor à tous ses portraits.  S’il s’est essayé avec succès à la couleur, Irving Penn nourrit principalement une esthétique en noir et blanc, aiguisée et vive. Tirant sur le concept de photographie de mode, il propose des séries innovantes et jamais vues, d’ethnographie de mode, mais aussi des nus, distendus, où le corps se fait aussi bien anguleux que moelleux.

>> Découvrez l'œuvre à la loupe : Black and White Fashion with Handbag (Jean Patchett) 

Le Saviez-vous ? Photographe de mode par excellence, Irving Penn a pourtant fait sa première couverture de Vogue avec un cliché de nature morte.

The Grand Palais will present a major retrospective of the photographs of Irving Penn to mark the centennial of the artist's birth. Over the course of his nearly 70-year career, Irving Penn (1917–2009) mastered a pared-down aesthetic of studio photography that is distinguished for its meticulous attention to composition, nuance, detail, and printmaking.

 


Expo suivante