Lyon - Jean Couty, un peintre témoin de son temps

Musée Jean Couty
Collections permanentes

Inauguration musée Jean Couty

  • Musée Jean Couty - Un peintre hors du temps - Expointhecity
  • Musée Jean Couty - Un peintre hors du temps - Expointhecity
  • Musée Jean Couty - Un peintre hors du temps - Expointhecity
  • Musée Jean Couty - Un peintre hors du temps - Expointhecity
  • Musée Jean Couty - Un peintre hors du temps - Expointhecity
  • Musée Jean Couty - Un peintre hors du temps - Expointhecity
  • Musée Jean Couty - Un peintre hors du temps - Expointhecity
  • Musée Jean Couty - Un peintre hors du temps - Expointhecity
  • Musée Jean Couty - Un peintre hors du temps - Expointhecity
  • Musée Jean Couty - Un peintre hors du temps - Expointhecity
  • Musée Jean Couty - Un peintre hors du temps - Expointhecity

 

“Le peintre bâtisseur” a enfin son musée à Lyon. “Si tu peux faire un musée pour exposer mes tableaux, c’est bien”. Voilà ce que Jean Couty avait confié à son fils Charles. Vingt-six ans après la mort de son père, il a exaucé son souhait. Chose bien faite avec ce lieu unique et en cohérence avec la vie du peintre puisqu’il est situé dans le 9e arrondissement de Lyon à Saint Rambert, l’Ile Barbe où le peintre est ici chez lui, à côté de son atelier et de la maison familiale. La simplicité et la clarté des lieux mettent en lumière ses toiles souvent riches en couleurs et en matières. La plupart des toiles sont en grand format. Ce goût du “grand” provient assurément d’une réminiscence de sa formation en architecture, une formation qui aura aussi influencé sa façon de dessiner, très construite et structurée, d’où naît une peinture ancrée dans le réel. Appartenant à la mouvance figurative impressionniste, il reproduisait ce qu’il voyait, les gens et sa ville qu’il aimait tant : paysages, églises romanes, quartier Croix rousse, bord de la Saône, chantier… Un talent à représenter le réel qui lui valut de recevoir en 1975 le Grand Prix des Peintres Témoins de leur Temps avec la toile “Le chantier du métro” peinte en 1972. Toute la dimension historique de son œuvre est ainsi mise en avant.

Un magnifique hommage, et une chance pour tous de pouvoir admirer l’œuvre de ce grand artiste.

 


Vous aimerez aussi…

29 juillet 2019 - Utagawa Kunisada (1786 - 1864) 
Yoku ure sô, le type pas très demandé, de la série Tôsei sanjûni sô, Physiononie 32 types dans le monde moderne
signé Gototei Kunisada ga, Editeur Nishinomiya Shinroku (Gangetsudô), 1821-1822
nishiki-e, oban horizontal 38,8 x 26,5 cm 

Photo: Christian Moutarde
  • Classique

Les grands maîtres du Japon à l'Hôtel de Caumont d'Aix-en-Provence

Hôtel de Caumont - Centre d’Art d’Aix-en-Provence
Jusqu’au 22 mars 2020

150 estampes japonaises de la collection Georges Leskowicz sont présentées pour la première fois en France.

Ixelles René Magritte L’heureux donateur, 1966 Huile sur toile © ADAGP Paris 2019,
  • Classique

Chefs-d’œuvre du Musée d'Ixelles à Lodève

Musée de Lodève
Jusqu’au 23 févr. 2020

Les plus grands chefs-d’œuvre de l’art belge sont à découvrir au Musée de Lodève, dont des oeuvres de Ensor, Magritte et Alechinsky.

Illumination de Noël, Calais illumine l'hiver
  • En famille

Calais - Un Noël Féerique

Calais
Du 30 novembre 2019 au 5 janvier 2020

Calais vous a réservé de belles surprises ! On vous dit tout. Le retour du Dragon, un show de glace grandiose... de quoi remplir ce mois de décembre de très beaux souvenirs.

3006608 Charles Chaplin in 'The Immigrant', 1917 (b/w photo); (add.info.: United States of America
Charles Chaplin in 'The Immigrant', directed by Charles Chaplin, USA 1917.
Charles Chaplin in 'Der Auswanderer', 1917); © SZ Photo;  out of copyright.
  • Classique
  • En famille

Nantes - Charlie Chaplin dans l’œil des avant-gardes

Musée d'Arts de Nantes
Jusqu'au 3 février 2020

Il nous a fait rire, sourire et il nous a touché aussi. Mais Nantes rend hommage à cet homme qui a marqué le XXe siècle, en montrant une facette moins connue : ses engagements.