Monet Collectionneur

Musée Marmottan-Monet
Du 14 septembre 2017 au 14 janvier 2018

Du 14 septembre 2017 au 14 janvier 2018 -
Musée Marmottan Monet //

  • Auguste Renoir, Madame Monet and Her Son, French, 1874, Monet Collectionneur, Musée Marmottan-Monet
  • Paul Cézanne, Still Life with Milk Jug and Fruit, 1900, Monet Collectionneur, Musée Marmottan-Monet
  • Pierre-Auguste Renoir –Portrait de MmeClémentine Valensi Stora (l’Algérienne), 1870, Monet Collectionneur, Musée Marmottan-Monet
  • Pierre-Auguste Renoir, La Mosquée. Fête arabe, 1881, Monet Collectionneur, Musée Marmottan-Monet
  • Paul Cézanne –Baigneurs –1890 -1892 Huile sur toile – 54,3 x 66 cm – Saint Louis, Saint Louis Art Museum, don de Mme Mark C. Steinberg, 2:195, Monet Collectionneur, Musée Marmottan-Monet
  • Eugène Boudin –Le clocher Sainte-Catherine, Honfleur, vers 1897, Monet Collectionneur, Musée Marmottan-Monet
  • Kunisada Utagawa, Neige abondante à la fin de l’année, Monet Collectionneur, Musée Marmottan-Monet
  • Camille Pissarro, Paysannes plantant des rames, 1891, Monet Collectionneur, Musée Marmottan-Monet
  • Paul Cézanne, Le Nègre Scipion, 1866-1868, Monet Collectionneur, Musée Marmottan-Monet
  • Edouard Manet, Garçon dans les fleurs (Jacques Hoschedé), 1876, Monet Collectionneur, Musée Marmottan-Monet
  • Pierre-Auguste Renoir, Baigneuse assise 1892, Monet Collectionneur, Musée Marmottan-Monet
  • Édouard Manet, Monet peignant dans son atelier, 1874, Monet Collectionneur, Musée Marmottan-Monet
  • Paul Signac, Venise, 1908, Monet Collectionneur, Musée Marmottan-Monet
  • Paul Cézanne, Neige fondante à Fontainebleau, 1879-1880, Monet Collectionneur, Musée Marmottan-Monet

 

La caverne aux merveilles de Monet

Le musée Marmottan Monet reconstitue pour nous une collection, et pas n’importe laquelle : celle de Claude Monet. Fruit d’un travail draconien et de recherches infinies, les possessions du maître impressionniste se révèlent enfin à nous. Les grands noms se succèdent sous nos yeux, de Renoir à Caillebotte, de Cézanne à Rodin, et l’on découvre un Monet que l’on ne connaissait pas. Un Monet au goût irréprochable, qui repère et aide les grands peintres en devenir – il est d’ailleurs le premier à croire en un certain Cézanne. Un Monet altruiste, payant le prix fort pour acquérir les œuvres de ses amis, ces œuvres si particulières, si lointaines de l’univers rêveur du peintre. Car c’est la disparité qui nous frappe en découvrant cette caverne aux merveilles. Des portraits, des nus, des estampes japonaises et des sculptures se succèdent, des créations sublimes, loin des toiles de Monet, dont l’œil s’émerveille de la diversité. L’on embarque pour un voyage stupéfiant, dans l’inconnu, loin d’un impressionnisme attendu, où les cadeaux rarissimes faits à l’artiste côtoient les toiles les plus coûteuses. Un voyage à la croisée des mouvements, où chaque œuvre brille d’une aura bien particulière.

Le Saviez-vous ? L’œuvre pour laquelle Monet a déboursé la plus grande somme d’argent est une toile de Pierre-Auguste Renoir "La Mosquée. Fête arabe", 1881, visible au musée d’Orsay dès son retour après l’exposition.

>> En savoir plus sur Les bacchantes s'enlaçant de Rodin

The exhibition brings back to life the huge collection of paintings and sculptures owned by Monet. It took a long time to reassemble the collection, the pieces of art being scattered all around the world, but everything is there: from Renoir to Cézanne, from Jongking to Rodin. A beautiful ensemble.