La folie en tête

Maison de Victor Hugo
Du 16 novembre 2017 au 18 mars 2018

Du 16 novembre 2017 au 18 mars 2018 -
Maison Victor Hugo //

  • Adèle Hugo fille, 1862
  • Adolf Wölfli, mine de plomb et crayon de couleur sur papier
  • « 200 » [Billet de banque], encre sur papier
  • Broderie anonyme, collection abcd / Bruno Decharme
  • Klett, Auguts [Klotz], IIIe Feuille : La république des coqs dans le soleil a donné dîner et danse sans déguisement
  • Else Blankenhorn, sans titre
  • Anonyme. "Eugène Hugo". Gravure., 1815-1820.
  • Joseph Askew, stylised figure, crayon et aquarelle s.d
  • Joseph Askew, Still life with Tankard and Pot Plants, aquarelle sur papier, 1868
  • Joseph Askew, stylised figure, crayon et aquarelle s.d
  • Karl Schneeberge, "Sozialist", carton, papier, journaux, fil de fer, 1922
  • Le Voyageur français, sans titre, entre 1902 et 1905, peinture à l’eau sur papier à dessin

 

L'art à la folie chez Victor Hugo 

 Il n’y a point de génie sans un grain de folie disait Aristote, preuve que l’on n’a pas attendu l’essor de la psychologie moderne pour déceler un lien entre trouble de l’esprit et créativité. C’est cependant dans les années 70 que l’association entre bipolarité, dépression et créativité a été confirmée médicalement.  La folie serait-elle le prix à payer pour voir ce que les autres ne voient pas et dès lors, créer des mondes qui exercent sur le spectateur une incroyable fascination ? Celui qu’on appelle le fou n’est-il pas le témoin d’une autre réalité, surgie d’un inconscient qui nous est inaccessible mais dans laquelle on perçoit une effarante vérité ? L’exposition « La Folie en tête » à la Maison de Victor Hugo nous présente des artistes atteints de maladies mentales dont les oeuvres ont été collectionnées par des psychiatres curieux de faire travailler ensemble art et thérapie. Entre la camisole et les crises, ces artistes torturés ont bricolé leurs créations en cachette pour exprimer un monde qui nous plonge dans les entrailles de l’Art brut.

Le saviez-vous ?  Le lieu de cette exposition n’est pas anodin. En effet, Victor Hugo a été personnellement confronté à la folie qui poursuit les créatifs, puisque son frère Eugène - écrivain -  et sa fille Adèle - petit génie du piano - mourront tous deux internés.

The exhibition "La Folie en tête" at the Maison de Victor Hugo exhibits the works of artists suffering from mental illnesses, collected by psychiatrists interested in the bound between art and therapy.


Expo précédente

Expo suivante