fbpx
La Dame de chez Maxim
La Dame de chez Maxim

Le magasin des petits explorateurs

Jusqu’au 7 octobre 2018 -
Musée du Quai Branly – Jacques Chirac //

  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City
  • © Expo in the City

 

Un naufrage, une migration, des voyages… Ce sont là les points de départ des histoires pleines d’exotisme avec lesquelles on aime bercer nos enfants. Parce que l’Ailleurs intrigue et fascine, on choisit des destinations lointaines et si l’on manque d’inspiration, la littérature ne manque pas d’exemples, depuis les aventures du Capitaine Cook à celles de Phileas Fogg, en passant par le personnage emblématique de Robinson Crusoé. Mais prend-on conscience de la façon dont cela détermine la perception de l’Étranger par les enfants ? L’exposition au Musée du Quai Branly s’attache à décrypter ce beau sujet en explorant la production culturelle et la littérature jeunesse du XIXe siècle - période ô combien marquée par une obsession pour le tour du Monde - à nos jours. Passionnant ! Des reliques prennent alors la forme de livres, jouets, films, dessins animés, expositions, le tout formant une vaste brocante de plus de 400 objets et documents. Vos enfants se transformeront en petits explorateurs ! Parcourez les allées du musée avec eux en vous interrogeant ensemble sur l’imagerie qui a pu façonner leur rapport au monde. Une imagerie qui était matérialisée à l’époque par ces « magasins », des publications apparues en 1830 et rassemblant, comme dans une boutique, de courts articles aux contenus divers et illustrés d’images d’une qualité jamais vue jusqu’alors. Si les récits sur l’altérité font parfois preuve d’objectivité scientifique, ils sont souvent imprégnés de stéréotypes, à travers la représentation du héros colonial par exemple. Pourtant, il faudrait peut-être retenir une chose : « Robinson Crusoé c'est vous, c'est moi, c'est tout le monde. Nous sommes tous Robinson Crusoé », comme disait Michel Tournier, auteur de Vendredi ou la vie sauvage, inspiré du livre de Daniel Defoe.

Faced with the foreign and unknown, European artists developed a fantasy world full of stereotypes and desires. The exhibition questions the evolution of this perspective.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Expo suivante


La Dame de chez Maxim