Parfums de Chine

Musée Cernuschi
Du 9 mars au 26 août 2018

Du 9 mars au 26 août 2018 -
Musée Cernuschi // 

  • Brûloir à encens ajouré et doré à l'or
  • Brûloir à encens bleu et blanc
  • Dame Li
  • Les dix-huit lettrés, Anonyme, encres et couleurs sur soie, 134,2 x 76,6cm, Dynastie des Ming (XIVe s. – XVIIe s. apr. J.-C), musée de Shanghai
  • Petite boite en grès à couverte céladon, fours de Yaozhou (Shaanxi), Chine, époque des Song du Nord (960-1127), musée Cernuschi
  • Brûle-parfum. Dynastie des Qing (1644-1912). Bronze. Paris, musée Cernuschi
  • Brûle-parfum avec une paire d’oiseaux
  • "Brûle-parfum canard". Bronze. Dynastie Han (202 av. J.-C. à 220 ap. J.-C.). Paris, musée Cernuschi
  • Brûle-parfum de jade, porcelaine, four de Jingdezhen, Dynastie des Qing, règne de l’empereur Kangxi (1661-1722), musée de Shanghai
  • Brûle-parfum tripode ajouré, céramique aux cinq couleurs et or, four de Jingdezhen, Dynastie des Ming (XIVe s. – XVIIe s. apr. J.-C.), musée de Shanghai
  • Brûle-parfum zoomorphe, alliange cuivreux, Dynastie des Ming (XIVe s. – XVII s. apr. J.-C.), musée de Shanghai
  • Brûle-parfum à tripode, céramique, fours de Longquan, Dynastie des Song (Xe s. - XIIIe s. apr. J.-C.), musée de Shanghai
  • Brûloir à encens, cuivre, règne de Xuande (1426-1436), Dynastie des Ming (XIVe s. – XVIIe s. apr. J.-C.), musée de Shanghai
  • Chen Fu
  • Coupe en bois d’aigle sculptée, Dynastie des Qing (XVIIe s. – XXe s. apr. J.-C.) , musée de Shanghai
  • Ensemble de cinq objets destinés à l’autel, céramique (famille rose), four de Jingdezhen, règne de l’empereur Qianlong (1735 – 1796), Dynastie des Qing (XVIIe s. – XXe s. apr. J.-C.), musée de Shanghai
  • Eventail circulaire, sculpté d’iris et d’orchidées en bois d’aigle et calligraphie de Li Wentian, Dynastie des Qing (XVIIe s. – XXe s. apr. J.-C.), musée de Shanghai
  • Peinture représentant la consumation de l’encens, éventail circulaire en soie, Anonyme, 24 x 43 cm, Dynastie des Yuan (XIIIe s. – XIVe s. apr. J.-C.), musée de Shanghai
  • Porte-encens, céramique, règne de l’empereur Daoguang (1820-1850), Dynastie des Qing (XVIIe s. – XXe s. apr. J.-C.), musée de Shanghai
  • Stèle bouddhique, Bouddha Sakyamuni, pierre dorée, Dynastie des Liang du Sud (VIe s. apr. J.-C.), musée de Shanghai

 

Effluves célestes

« Tout parfum s'évapore, et tout flambeau s'éteint » disait le poète Gustave Nadaud. Le parfum, l’odeur, forme un souvenir abstrait qui peut évoquer tant de réminiscences, bonnes comme mauvaises. Le souvenir d’une senteur effleure un sentiment si personnel et intime. L’exposition Parfums de Chine offre un voyage sensoriel dans l’Empire du Milieu d’autrefois et son utilisation du parfum. Du IIIe siècle avant notre ère jusqu’au XIXe siècle, le parfum a tenu une place de choix dans la culture chinoise. De peau ou de maison, il est partout. Il envahit même bon nombre de productions artistiques et littéraires : brûle-parfum, table à encens, fioles, céramique, laque... Le parfum sous toutes ses formes est conté selon ses différentes utilisations : qu’elles soient rituelles ou associées à l’art de vivre des lettrés d’antan. L’occasion de découvrir des ustensiles quasi ancestraux comme celui présent dans un détail d’une peinture datant de la Dynastie Ming (XIVe – XVIIe siècles) peignant une femme en train de « se parfumer les manches » grâce à un objet grillagé à taille humaine. Ce qui titille les sens, titille l’âme, et nous rapproche ainsi, d’une certaine manière, du divin...  

> On a vu, on vous raconte : l'exposition Parfums de Chine au Musée Cernuschi en vidéo

Old China has almost always loved perfume. Its fine taste for fragrance is obvious. Perfuming houses and people, perfume is everywhere.


Expo suivante