Jan Fabre - Erotique Belgique

Galerie Templon
Du 17 mai au 21 juillet 2018

Du 17 mai au 21 juillet 2018 -
Galerie Templon //

  • Jan Fabre, The Chickens Being Fed, 2017, Série : Folklore Sexuel Belge
  • Jan Fabre, Goliath, le plus grand géant belge (Goliath the Biggest Belgian Giant), 2017, Série: Folklore Sexuel Belge
  • Jan Fabre, La Procession du Saint-Sang à Bruges (The Holy Blood performance’ in Bruges), 2017, Série : Folklore Sexuel Belge
  • Jan Fabre, Une nonne au béguinage (A Nun in the Beguinage), 2017, Série: Folklore Sexuel Belge
  • Jan Fabre, Le joueur d’orgue de barbarie (The Organ Player), 2017, Série: Folklore Sexuel Belge
  • Jan Fabre, Sexy Ange Belge (Sexy Belgian Angel), 2017, Série : Folklore Sexuel Belge
  • Jan Fabre, Sexy Orgue de Barbarie Belge (Sexy Street Organ), 2017, Série : Folklore Sexuel Belge
  • Coquillages belges au garde à vous (noir, jaune, rouge), 2018 Série - Mer du Nord Sexuelle Belge.
  • Un coquillage érectile
  • Un coquillage érectile

 

Oui, sexy et orgue sont deux mots qui peuvent se retrouver à côté sur le cartel d’une œuvre. Encore faut-il que celle-ci soit signée Jan Fabre, cet artiste plasticien et homme de théâtre reconnu qui aime explorer les thèmes de la métamorphose, de la beauté et de la confrontation de l’humain à la nature et la religion.

Pour inaugurer son nouvel espace, la Galerie Templon a ainsi choisi de donner carte blanche au créateur belge : il a créé pour les 250m² d’exposition des dessins et sculptures à l’image de son pays natal – dans sa version suggestive.

Conçue en deux volets, Folklore Sexuel Belge et Mer du Nord Sexuelle Belge, l’exposition est une sorte d’illustration de l’amour vache entre Jan Fabre et ses origines : il en fait un portrait culturel fantasque et noue des liens surprenants mais étroits entre religion et sexualité. Chose étonnante notamment : il réemploie d’anciens objets de culte de l’Eglise catholique et des symboles du folklore local, qu’il transforme par des couleurs criardes, en œuvres excentriques et érotiques.

L’orgue se trouve ainsi affublé de jolis pénis et de gracieuses vulves, le tout peint en violet. Les icônes et peintures traditionnelles encadrées sur fond rouge et doré se voient, quant à elles, détournées : la parade du carnaval devient un défilé de pénis éjaculant, une bonne sœur fait pousser ce même organe dans le potager de son cloître, tandis qu’une fermière insulte de manière graveleuse ses poules.

Une exposition qui demande de s’attacher aux détails pour en relever toutes les subtilités – et s’en amuser.

For its new gallery, Templon presents a Jan Fabre’s exhibition, which plays with religious and folkloric Belgian symbols.

LE SAVIEZ-VOUS ? Jan Fabre est un artiste aux multiples facettes. Metteur en scène, ses pièces sont souvent vues comme choquantes. Il y mêlent images crues, scatologie, sexes protubérants et violence. Ses performances sont parfois si difficiles à regarder, que le public finit par quitter la salle ! Un artiste qui est un habitué des polémiques.