Requiem pour les Barthélemy
Requiem pour les Barthélemy

Yves Saint Laurent, Les dessins de jeunesse

Jusqu'au 9 septembre 2018 -
Musée Yves Saint Laurent // 

  • Yves Saint Laurent, Anne-Marie Muñoz et Pierre Bergé, 1977
  • Pierre Bergé et Yves Saint Laurent au Château Gabriel
  • Pierre Bergé et Yves Saint Laurent à Marrakech, 1977
  •  Yves Saint Laurent (1936-2008)Croquis de costume (non réalisé) pour La Reine dans la pièce L’Aigle à Deux Têtes de Jean Cocteau, 1951Musée Yves Saint Laurent Paris
  •  Yves Saint Laurent (1936-2008) Croquis de costume (non réalisé) pour Madame de Vermont, dans la pièce La Reine Margot,d’après le roman éponyme d’Alexandre Dumas, 1953Musée Yves Saint Laurent Paris
  •  Yves Saint Laurent (1936-2008) Paper doll Bettina et trois vêtements de sa garde-robe, 1953 Musée Yves Saint Laurent Paris
  •  Yves Saint Laurent (1936-2008)Croquis de décor (non réalisé)pourle ballet Les Forains d’Henri Sauguet, 1951 Musée Yves Saint Laurent Paris
  •  Yves Saint Laurent in his studio, 1986
  • B - Yves Saint Laurent in his studio, 1986
  • Yves Saint Laurent à Marrakech
  • Yves Saint Laurent à Marrakech

 

Les prémisses de l’artiste

Tout au long de sa carrière Yves Saint Laurent a créé des costumes pour le théâtre, le music-hall, le ballet et le cinéma, des domaines qui le passionnaient et qui ont été de puissantes sources d’inspiration. Il a ainsi collaboré avec de grands noms tels que Roland Petit, François Truffaut, Claude Régy et a pu faire le bonheur de Jeanne Moreau ou Isabelle Adjani signant leurs tenues de sa griffe. À l’occasion des dix ans de l’anniversaire de son décès, on lève le voile sur les débuts de cet homme plein de créativité qui avait à cœur de dessiner dans son adolescence, passée à Oran, jusqu’à son arrivée à Paris. Pas de doute, pour lui, ce sont les petits ruisseaux qui ont fait de grandes rivières : avant de devenir cet illustre couturier réputé à travers le monde, il a commencé très modestement en découpant les silhouettes de ses mannequins préférés dans les magazines de mode de sa mère. De son imagination fertile en ressortiront de vastes garde-robes spécialement conçues pour ces somptueuses poupées de papier qui trahissaient déjà un immense talent. Une soixantaine de dessins sont donc à découvrir, comme ce croquis  de  costume pour  Madame  de  Vermont,  dans  la  pièce  La  Reine  Margot, d’après un roman d’Alexandre Dumas.

Here is a special selection of the first drawings of Yves Saint Laurent that he designed during his youth. They represent veritable technical achievements.

 



Requiem pour les Barthélemy