Requiem pour les Barthélemy
Requiem pour les Barthélemy

ANNECY // ShadokOrama

Jusqu'au 15 octobre 2018 -
Château d'Annecy // 

  • Jacques Rouxel, Les Shadoks
  • Affiche de l'exposition
  • Jacques Rouxel, Les Shadoks
  • Jacques Rouxel, Les Shadoks
  • Jacques Rouxel, Les Shadoks
  • Jacques Rouxel, Les Shadoks
  • Jacques Rouxel, Les Shadoks
  • Jacques Rouxel, Les Shadoks
  • Jacques Rouxel, Les Shadoks
  • Jacques Rouxel, Les Shadoks
  • Jacques Rouxel, Les Shadoks
  • Jacques Rouxel, Les Shadoks
  • Jacques Rouxel, Les Shadoks
  • Jacques Rouxel, Les Shadoks
  • Jacques Rouxel, Les Shadoks
  • Jacques Rouxel, Les Shadoks
  • Jacques Rouxel, Les Shadoks
  • Jacques Rouxel, Les Shadoks
  • Jacques Rouxel, Les Shadoks
  • Jacques Rouxel, Les Shadoks
  • Jacques Rouxel, Les Shadoks
  • Jacques Rouxel, Les Shadoks
  • Jacques Rouxel, Les Shadoks

 

« Et voilà le Shadok » fête ses 50 ans !  Créée par le producteur Jacques Rouxel et commentée par l’acteur Claude Piéplu, cette série de dessins animés, qui met en scène de petits personnages colorés cocasses, a été révolutionnaire pour son époque. C’est la première de ce type qui s’adresse aux adultes, son graphisme et son animation, tous deux très minimalistes, sont en rupture avec le style de Disney qui prédominait alors. Et quel ton ! De l’impertinence et de l’absurdité à tout va ! Il n’y a qu’à voir la devise de la série « Je pompe donc je suis », ou le profil de ses personnages tel que le Devin-plombier par exemple, qui s’occupe du lever du soleil quand il n’est pas plombier... Très beau coup de projecteur sur le parcours du créateur, les dessins originaux et les premiers épisodes qui posent le contexte loufoque de la série. : les différents Shadoks et leurs ennemis les Gibis, leur objectif d’aller sur Terre « où, apparemment, il n’y a rien ». Vous aurez le plaisir de découvrir l’évolution des techniques d’animation à une époque où la télévision s’impose progressivement dans les foyers.

CHÂTEAU D’ANNECY
Jusqu'au 15 octobre 2018
Pl. du Château, 74000 Annecy


Expo suivante


Requiem pour les Barthélemy