Back Side Musée Bourdelle
Back Side Musée Bourdelle

Fecam - Le Palais Bénédictine

Du 7 juillet au 9 septembre 2018 -
Palais Bénédictine //

  • Vue de la distillerie
  • Vue du péristyle
  • Vue des caves
  • Vue de la verrière
  • Vue de la verrière
  • Vue de la salle gothique
  • Enluminures visibles lors de la visite guidée "Passion"
  • Vue de la distillerie
  • Détail du vitrail du péristyle
  • Vue de la Salle des Abbés
  • Pub ancienne pour la liqueur Bénédictine - Cappielo
  • Pub ancienne - Mucha

 

Plongée dans l’Histoire

Si la Bénédictine est d'abord élixir de santé inventé par un moine vénitien à l’abbaye de Fécamp en 1510, elle n’est commercialisée qu’au XIXe siècle par le négociant en vin Alexandre Le Grand qui l'élabore en tant que liqueur : il en construit même un « palais-usine » au cœur de la ville normande, le Palais Bénédictine. Avec un style mélangeant néo-gothique et néo-renaissance, cette œuvre architecturale signée Camille Albert combine de manière surprenante extravagance et tradition locale, par ses ferronneries et ses faîtages mais aussi par les références Art Nouveau qui annoncent l’engouement futur pour ce mouvement. Abritant encore aujourd’hui la distillerie et ses indispensables alambics de cuivre, le Palais Bénédictine conserve aussi précieusement des trésors d’art sacré, en émail ou ivoire provenant de l’ancienne abbaye de Fécamp. Entre les manuscrits enluminés et les affiches publicitaires de Mucha, on en profite pour sentir le parfum des 27 plantes et épices qui composent la liqueur, élégamment exposées sous des cloches en verre. L’intérêt cependant ne réside pas que dans la dimension insolite du lieu : le Palais se fait aussi musée d’art contemporain en accueillant de manière temporaire, des expositions sur des artistes actuels.

Discover an incredible tale of ancient and contemporary history at the Palais Bénédictine, through cultural, sensorial and gastronomic experiences.

Le Palais en photos :

  • Vue du Palais Bénédictine, Fécamp (12)
  • Vue du Palais Bénédictine, Fécamp (11)
  • Vue du Palais Bénédictine, Fécamp (10)
  • Vue du Palais Bénédictine, Fécamp (9)
  • Vue du Palais Bénédictine, Fécamp (8)
  • Vue du Palais Bénédictine, Fécamp (7)
  • Vue du Palais Bénédictine, Fécamp (6)
  • Vue du Palais Bénédictine, Fécamp (5)
  • Vue du Palais Bénédictine, Fécamp (4)
  • Vue du Palais Bénédictine
  • Vue du Palais Bénédictine, Fécamp (2)
  • Vue du Palais Bénédictine, Fécamp (3)

 

Direction Fécamp, au bord de la mer en Normandie, à 2h de Paris et 20 minutes d’Etretat. C’est ici que se trouve l’un des plus beaux palais de France, un palais à l’architecture surprenante, hôte d’une distillerie et d’un musée d’Art sacré et ancien, lié à l’héritage de Bénédictine… Nous parlons évidemment du Palais Bénédictine ! Ici, vous allez revivre la fabuleuse histoire de l’Abbaye de Fécamp, fondée il y a plus de 1000 ans, mais aussi des documents, publicités et œuvres uniques liés à la liqueur elle-même. Une liqueur mythique, à consommer avec modération évidemment, composée de 27 plantes et épices, unique au monde, dont la recette exacte demeure jalousement gardée.
Le bâtiment quant à lui est une merveille, avec ses allures néogothique et néo-Renaissance.

Il s’agit, entre autres, du plus haut-lieu culturel de la ville, qui en sont temps était une demeure et une distillerie. Ici, vous serez menés par le magnifique escalier en pierre vers la salle des Abbés dont l’intérêt principal de la première réside dans son vitrail, représentant l’accueil du roi François 1er par les moines de Fécamp en 1534 ou la salle Gothique, avec sa magnifique charpente sculptée dans le bois. Elle renferme diverses collections d’émaux et d’ivoires, ainsi que la bibliothèque issue de l’abbatiale de Fécamp. Puis direction la salle du Dôme, de forme carrée, et ses 5 statues de Saints, accompagnées d’un vitrail de 1900, représentant Alexandre Le Grand, fondateur de la distillerie. Cette même salle mène à un Oratoire, surmonté d’un plafond gothique, puis à la salle Renaissance, pourvue d’une remarquable collection de ferronneries. Enfin, la Pinacothèque expose des peintures, pour la plupart sur bois, attribuées à des artistes français, italiens allemands et flamands. Descendez un petit escalier et pénétrez dans la salle des épices, au sous-sol, où vous pourrez sentir les parfums, plantes et épices qui composent la fameuse liqueur. L’angélique, l’hysope et la mélisse surmontées de cannelle, safran, thym et vanille. Une recette qui perdure depuis 1510, inventée par des moines Bénédictins, puis développée par Alexandre Le Grand et tenue précieusement secrète depuis plus de 5 siècles. Alors évidemment après, vous aurez l’immense privilège de découvrir la distillerie et les caves, où est élaborée puis conservée le magnifique élixir de la Bénédictine que vous aurez l’immense plaisir de pouvoir déguster, avec modération évidemment encore.

Le petit plus, et clairement, notre coup de cœur, l’option visite « passion » qui permet de réaliser une visite privée en compagnie d’un expert, qui vous dévoilera des pièces habituellement invisibles au public, tellement elles sont fragiles et précieuses, comme des manuscrits millénaires uniques ou des œuvres publicitaires signées Mucha.

PALAIS BÉNÉDICTINE
Du 7 juillet au 9 septembre 2018

110 rue Alexandre Le Grand, 76400 Fécamp
Tlj de 10h à 18h45
Tarif : 12 € - Tarif réduit : 7 € - Gratuit – 12 ans



Back Side Musée Bourdelle