fbpx
Port Royal - Sébastien Bourdon
Port Royal - Sébastien Bourdon

Sabine Weiss

Du 20 juin au 15 octobre 2018 -
Centre Pompidou //

  • Sabine Weiss, Bords de Seine, Paris, France, 1952
  • Sabine Weiss, Dun-sur-Auron, France, 1950
  • Sabine Weiss, Enfant, Paris, France, 1952
  • Sabine Weiss, Enfants dans un terrain vague, Porte de Saint-Cloud, Paris, France, 1950 bis
  • Sabine Weiss, Enfants dans un terrain vague, Porte de Saint-Cloud, Paris, France, 1950
  • Sabine Weiss, Jardin du Luxembourg, Paris, France, 1952
  • Sabine Weiss, Madrid, Espagne, 1950
  • Sabine Weiss, Manifestation, New York, Etats-Unis, 1955
  • Sabine Weiss, Marchande de frites, Paris, France, vers 1946 - 1948
  • Sabine Weiss, Moscou, URSS, 1961
  • Sabine Weiss, New York, Etats-Unis, 1955
  • Sabine Weiss, Paris, 1951
  • Sabine Weiss, Paris, 1955
  • Sabine Weiss, Paris, France, 1952
  • Sabine Weiss, Paris, France, 1953 neige
  • Sabine Weiss, Paris, France, 1953
  • Sabine Weiss, Paris, France, 1954
  • Sabine Weiss, Petit matin brumeux, Lyon, France, 1950
  • Sabine Weiss, Place de la Concorde, Paris, France, 1953

 

Les villes, la rue, l'autre

Pour une plongée dans la France des années 50, foncez dans cette exposition gratuite proposée par le Centre Pompidou. Gamins en culotte courte et chaussettes longues, ensemble de tailleurs cintrés, Renault 4 L à tous les coins de rue : tout y est. De la grande photographie humaniste, voilà ce que nous offre Sabine Weiss. À l’instar des Robert Doisneau, Willy Ronis ou encore Édouard Boubat, Sabine Weiss a photographié la rue. Ses photos immortalisent des scènes de vie quotidienne montrant des hommes et femmes de tous milieux sociaux au lendemain de l’affreuse Seconde Guerre Mondiale. La vie de tous les jours, la vie la vraie c’est ça qui inspire Weiss. Et cela à travers le monde car c’est en réalité les rues de Paris, mais aussi de New-York, de Madrid, de Moscou ou encore de petites bourgades provinciales comme celle de Dun-sur-Auron qu’elle capture. Elle partait en vadrouille en quête d’histoires authentiques et simples à raconter à travers son objectif. Ces clichés en noir et blanc laisseront, qu’on ait vécu cette époque ou non, un doux sentiment de nostalgie.

Sabine Weiss is one of the rare women photographers to capture the daily life of citizens after the Second World War.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Port Royal - Sébastien Bourdon