Cirque de demain
Cirque de demain

TOULON // Joana Vasconcelos

Jusqu'au 18 novembre 2018 -
Hôtel départemental des Arts du Var //

  • Passerelle, Joana Vasconcelos, 2005
  • Passerelle, Joana Vasconcelos, 2005
  • Neoblanc, Joana Vasconcelos, 2004
  • Neoblanc, Joana Vasconcelos, 2004
  • Glasshouse, 2014
  • Gary, Joana Vasconcelos, 2015
  • EuroVisao, Joana Vasconcelos, 2005
  • Big Booby #3, Joana Vasconcelos, 2016

 

Joana Vasconcelos fait partie de ces artistes qui créent des vulves en crochet ou des sculptures géantes en tampons hygiéniques. Le message est clair : la femme et sa place dans la société sont au cœur de son travail. Interrogeant le féminin par le biais d’objets du quotidien en tout genre ou d’artisanat portugais – carreaux, céramiques, tissu, broderie, crochet –, elle nous confronte à des œuvres monumentales aussi colorées que perturbantes. Dans cette même veine, les travaux qu’elle expose cet été à Toulon font partie de sa série « Valquíria », comprenez Walkyrie, qui conquièrent progressivement différents musées, à commencer par le Danemark en 2016. Ces créatures textiles proliférantes envahissent l’espace par leurs couleurs et leurs matières, s’imposant comme de terribles guerrières. L’artiste fut d’ailleurs refusée en 2012 à Versailles à cause de ces figures farouches et combattantes inspirées de la mythologie nordique, qui rivalisaient avec les tableaux de nos valeureux généraux. « Joana Vasconcelos, une femme un peu trop libre pour la cour du Roi-Soleil » écrivait-on dans Le Monde cette même année. Finalement, elle s’impose ici, indéniablement.

 


Expo suivante


Cirque de demain