Découverte - Le jardin suspendu du rêveur

La plus belle des fleurs, c'est toi ! //

  • (c) teamLab
  • (c) teamLab
  • (c) teamLab
  • (c) teamLab
  • (c) teamLab

 

Le collectif japonais TeamLab nous prouve que la technologie peut nous rapprocher de la nature.
Dans Floating Flower Garden, un exploit réalisé en 2015, des fleurs vivantes montent et descendent en fonction du mouvement des personnes qui se déplacent dans l'espace. Le but de l'oeuvre est de ne faire qu'un avec la nature... TeamLab a voulu nous rappeler que nous sommes tous de cette planète, nous avons les mêmes racines et nous ne formons qu'un avec la nature qui nous entoure.
Lorsqu'un spectateur s'approche de cet espace rempli de fleurs, ces dernières s'élèvent toutes en même temps, créant un espace hémisphérique avec le spectateur en son centre. Si le spectateur se rapproche d'un autre spectateur, les dômes se lient pour former qu'un seul dôme. Dans ce jardin de fleurs flottantes, les spectateurs sont plongés dans cet univers floral et ne forment plus qu'un avec le jardin lui-même. Plus de 2 300 fleurs flottantes fleurissent chaque jour qui passe. D'ailleurs, chaque fleur a un insecte partenaire et l'odeur des fleurs devient plus forte au moment où l'insecte est le plus actif, de sorte que l'odeur de l'air dans l'espace du jardin change en fonction de l'heure: matin, midi et soir .


Vous aimerez aussi…

58-small

Mag 58 - Mars 2020

Magazine Arts in the City n°58 - Mars 2020   Au sommaire de ce numéro : En couverture : 60 expositions à voir absolument Dossier spécial : Les écoles d'art…

L'ancienne reine divinisée Ahmès Néfertari_Egypte_© © Musée du Louvre
  • Incontournable

Marseille- Pharaons Superstars

MuCEM
Du 29 avril au 17 août 2020

Comment expliquer que quelques rois et reines de l’Egypte ancienne soient devenus des icônes internationales tandis que d’autres, célèbres durant l’Antiquité, soient aujourd’hui quasiment tombés dans l’oubli ?

Mikail Akar
  • Actu
  • Dessin

Qui est Mikail, le jeune prodige comparé à un Picasso des temps modernes ?

Picasso n’avait pas la chance d’être membre du réseau social Instagram, contrairement au jeune Mikail Akar, surnommé « mini-Picasso », qui peut se targuer d’avoir plus de 40 000 abonnés sur Instagram et a ainsi acquis en peu de temps une renommée mondiale.

Mag 56 - Décembre / Janvier 2020

Magazine Arts in the City n°56 - Décembre / Janvier 2020   Au sommaire de ce numéro : En couverture : Les expositions qui font rêver Dossier : Les plus belles expos…