Requiem pour les Barthélemy
Requiem pour les Barthélemy

Découverte – Les œuvres immersives en scotch de Darel Carey

Ne croire que ce que l’on voit //

On se croirait dans un tunnel intersidéral, un trou noir, ou encore au beau milieu d’une faille dans l’espace-temps, où le matériel ne serait plus et les dimensions, indéfinies. Et pourtant, ce lieu n’a rien de spécial : une pièce blanche digne de votre appartement, où l’espace est bien fixe. C’était sans compter sur l’artiste Darel Carey qui a laissé son empreinte sur ces murs qui devaient lui sembler trop simples.

Grâce à de basiques rouleaux de scotch noir d’électricien, ce plasticien américain crée des installations géométriques impressionnantes, du fait de leur caractère immersif. Galeries, musées, espaces publics, ses lignes noires envahissent tous les supports, dans une approche méditative. Coller du scotch en alignement parfait serait en effet une bonne méthode pour se vider la tête… Le public quant à lui, ne sait plus où donner de la sienne : les murs acquièrent une profondeur vibrante, presque en mouvement, déstabilisant la perception de celui qui les regarde. Influencé par les travaux de M.C. Escher, il se joue des formes géométriques impossibles et de l’architecture infinie.

  • Darel Carey, Dimensionalization
  • Darel Carey, Dimensionalization
  • Darel Carey, Dimensionalization
  • Darel Carey, Dimensionalization
  • Darel Carey, Dimensionalization
  • Darel Carey, Dimensionalization
  • Darel Carey, Dimensionalization
  • Darel Carey, Dimensionalization
  • Darel Carey, Dimensionalization

 

Et la qualité esthétique de ces installations, appelées « Dimensionalisations », n’est pas en reste. Une œuvre de Darel Carey est exposée au Musée des Selfies de Glendale, en banlieue de Los Angeles, depuis le début de l’année. Mais son but est plus profond : faire d’un espace en deux dimensions, une perception en trois dimensions en recouvrant celui-ci du sol au plafond. En bref, interroger le spectateur sur la frontière entre ce que l’on voit et ce qu’il en est vraiment… Un hommage à Saint Thomas ?

>> En savoir plus


Vous aimerez aussi…

4 © Hugo Livet, Dérive (série), photomontages, dimensions variables, 2018
  • Actu
  • Insolite

Découverte - Les nuages et les icebergs géométriques d'Hugo Livet

Hugo Livet est un artiste plasticien singulier qui puise son inspiration dans l’observation de la nature, pour mieux en détourner ses formes canoniques à travers des matériaux et des manipulations…

Fovea 3 © Sarah Seené
  • Découverte
  • Photo

Découverte – La malvoyance à travers la photographie

Fovea // La fovea est une partie de l’œil qui permet de voir de manière très précise les détails de notre environnement. Elle désigne aussi la série de photographies signée Sara Seené, artiste…

Volumes - Art film by Maxim Zhestkov
  • Découverte
  • Numérique

Découverte - Les œuvres futuristes de Maxim Zhestkov

Vision d’ensemble // Si les œuvres de Maxim Zhestkov vous semble bien futuristes, ce n’est pas étonnant : le graphiste et motion designer installé en Russie a développé son propre langage artistique…

Norico-chocolat
  • Découverte

❤ Découverte - Les dessins au chocolat de l'artiste japonaise Norico

À s’en lécher les doigts // Alphonse Mucha se serait-il mis à la peinture en chocolat ? Malgré les similitudes avec le maître tchèque incontesté de l’Art nouveau, ces œuvres sont celles d’une artiste…


Requiem pour les Barthélemy