2 surprise

Echos : exposition personnelle de Patrick Neu

Du 7 octobre 2018 au 17 mars 2019 -
Abbaye de Maubuisson //

  • (c) Brossais-CDVO
  • (c) Brossais-CDVO
  • © Patrick Neu
  • © Patrick Neu
  • © Patrick Neu
  • © Patrick Neu
  • Courtesy de Patrick Neu et de la Galerie Thaddaeus Ropac
  • © Brossais - CDVO
  • © Brossais - CDVO
  • © Brossais - CDVO
  • © Brossais - CDVO
  • © Brossais - CDVO
  • © Brossais - CDVO
  • © Brossais - CDVO
  • © Brossais - CDVO
  • © Brossais - CDVO
  • © Brossais - CDVO
  • © Brossais - CDVO
  • © Brossais - CDVO
  • © Brossais - CDVO
  • © Brossais - CDVO
  • © Brossais - CDVO
  • © Brossais - CDVO
  • © Brossais - CDVO
  • © Brossais - CDVO
  • © Brossais - CDVO
  • © Brossais - CDVO
  • © Brossais - CDVO
  • © Brossais - CDVO

 

Magicien par nature

Et si l’on suspendait le temps ? Nul autre lieu que cette sublime abbaye cistercienne de près de 800 ans ne pouvait si justement accueillir l’artiste-orfèvre qu’est Patrick Neu. Un magicien du détail, d’une patience et d’une minutie inégalées, Patrick Neu prend son temps, assumant une lenteur presque méditative pour réaliser des chefs-d’œuvre d’une perfection absolue. Peindre un Rubens avec du noir de fumée déposé dans un verre à pied, confectionner une camisole de force avec des milliers d’ailes d’abeilles décimées, sculpter une armure de samouraï dans du cristal ou peindre chaque année pendant 30 ans un iris fané, impossible de faire entrer l’artiste dans une seule catégorie. Ses œuvres sont des sommets de délicatesse et de poésie, dont la fragilité n’a d’égal que celle de la nature. Son processus créatif détourne des savoir-faire traditionnels et nous offre une relecture contemporaine de l’histoire de l’art au gré de mediums insolites comme la suie, les ailes d’abeille ou la cire. L’exposition nous invite dans son jardin secret, silencieux, respectueux du cycle des saisons, entrant en résonnance avec le lieu et son histoire. A l’occasion de cette carte blanche, l’artiste a créé de nouvelles pièces, mettant en scène des voiles de cheveux d’une délicatesse exquise, un corpus de vitrines couvertes de dessins sur suie autour de la thématique des sept péchés capitaux et de nombreuses autres merveilles que l’on vous laissera découvrir au fil d’une exposition initiatique. Une œuvre tout en spiritualité, pénétrée de modestie, dénuée de grandiloquence, qui entre magnifiquement en communion avec le calme des espaces de l’abbaye, comme une invitation à méditer.

Patrick Neu is back with his art. This time, the Maubuisson Abbey displays the artist with subtlety and with finesse.



2 surprise