The Hague
The Hague

À l'est, la Guerre sans fin 1918-1923

Du 5 octobre 2018 au 20 janvier 2019 -
Musée de l'Armée //

  • ©Archives  départementales  des  Yvelines
  • ©Paris  -Musée  de  l'Armée,  Dist.  RMN-Grand  Palais_Pascal  Segrette
  • ©  Paris  -Musée  de  l'Armée,  Dist.  RMN-Grand  Palais
  • ©  Paris  -Musée  de  l'Armée,  Dist.  RMN-Grand  Palais  /  Emilie  Cambier
  • ©  Latvijas  Kara  Muzejs
  • ©MoD  Military  History  Institute  and  Museum,  Budapest,  Hungary
  • ©MoD  Military  History  Institute  and  Museum,  Budapest,  Hungary
  • (c) Tous droits réservés
  • (c) Tous droits réservés
  • (c) Tous droits réservés
  • (c) Tous droits réservés
  • (c) Tous droits réservés
  • (c) Tous droits réservés
  • (c) Tous droits réservés
  • Finnish Civil War 1918 - Photo: Museum Centre Vapriikki Photo Archives.
  • (c) Tous droits réservés
  • (c) Tous droits réservés
  • (c) Tous droits réservés
  • (c) Tous droits réservés
  • (c) Tous droits réservés
  • (c) Musée de l'Armée, Dist. RMN-Grand Palais Pascal Segrette
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City

 

Si les livres d’Histoire nous apprennent que la Première Guerre mondiale cesse avec la fin des conflits en Europe de l’Ouest le 11 novembre 1918, ils sont bien optimistes. Cette dernière se poursuit à l’Est et au Proche-Orient jusqu’en 1923. Grâce à l’exposition du Musée de l’Armée, présentée à l’occasion du Centenaire, l’on (re)découvre les combats qui eurent lieu dans cette partie de l’Europe alors insoupçonnée, mais surtout la chute des quatre grands empires : russe, ottoman, austro-hongrois et allemand. Des Empires déchus qui emportèrent avec eux nombre de soldats, de révolutionnaires, mais aussi les anciennes frontières et les familles, parfois séparées. Parler de la guerre pour mettre en lumière la refonte de l’Europe, voici donc l’idée de cet accrochage qui fait comprendre les enjeux d’une guerre qui se poursuit malgré les traités, plus loin qu’il n’y paraît. Cinq étapes sont ainsi nécessaires à l’appréhension contemporaine de l’avenir de l’Europe : comme un voyage d’Ouest en Est, le visiteur parcourt le continent, de la dissolution des grands Empires européens aux Pays du Levant (Grèce, Turquie, Syrie, Liban) en passant par l’Europe centrale – de l’Autriche à l’Albanie – et bien sûr, les pays de l’Est, de l’Allemagne à la Russie. Au fil du voyage, se dégagent alors des problématiques historiques, celles des nationalités, des guerres civiles et du rôle de la France en tant que puissance militaire. Rétablir l’ordre politique, tel était alors son objectif dans une Europe troublée. Illustré de 270 photographies, archives, films ou encore objets et costumes d’époque, le musée nous livre un éclairage pertinent sur la construction de la nouvelle Europe à travers des terres et quelques années peu connues, au cœur du bâtiment emblématique des Invalides. Ou comment entrer dans les coulisses de l’Histoire peu à peu oubliée des manuels d’écoliers.

Discover what happens next the World War I, from 1918 to 1923 in East Europe, from Austrian to Lebanon.

De la réalité à la fiction
(c) Tous droits réservés

(c) Tous droits réservés

Organisé en parallèle de l’exposition, le cycle cinématographique “À l’est du nouveau” montre comment ces conflits ont été portés à l’écran à travers des films mythiques et des documentaires inédits. L’emblématique “Docteur Jivago” réalisé par David Lean en 1965, sera notamment présenté le 19 novembre à 19h au musée.

 



The Hague