ISSOUDUN // Jean Pons (1913 – 2005), peintre

Musée de l'Hospice Saint-Roch
Du 6 octobre au 30 décembre 2018

Du 6 octobre au 30 décembre 2018 -
Musée de l'Hospice Saint-Roch //

  • Le tableau enragé
  • Ombre machique IV, Antiques
  • Invitation médiumnique, 1980
  • Nu, 1945
  • Sans titre, 1953
  • Sans titre (Petite vague), 1998,
  • Série Satie, vers 1988
  • _DSC7353
  • _DSC7368
  • Invitation médiumnique, 1980
  • Jazz, 1981
  • Les chevaux du soleil, 1976,
  • L’Aurige

 

En sa définition pure, la lithographie est un procédé de reproduction qui consiste à imprimer sur papier à l’aide d’une presse, un dessin tracé à l’encre sur une pierre calcaire. Cette invention allemande aurait pu rester un outil technique, mais c’était sans compter sur des artistes qui ont transcendé cette définition formelle, tels que Jean Pons (1913-2005). Dans la seconde moitié du XXe siècle, son atelier parisien attire tous les artistes majeurs de l’époque, de Bram van Velde à Nicolas de Staël en passant par Hartung et Soulages. La raison de son succès ? Une sensibilité propre au lithographe, véritable « interprète » des œuvres de son temps. Dans cette exposition qui se veut rétrospective, c’est le peintre qui est exploré : l’artiste a créé sans relâche, de 1940 aux années 2000, en plus de son activité de lithographe. Évoluant dans l’Abstraction au sein de la Nouvelle École de Paris, il se plaît à peindre à l’éponge ou au pistolet une iconographie bien à lui, sa « Mitraillomachie », aux couleurs étonnantes… Une pratique complémentaire à l’impression, mais aussi, une évasion plus personnelle.