2 surprise

Annette Messager - Nos chambres

Du 16 octobre 2018 au 13 janvier 2019 -
Institut Giacometti //

  • (c) Photo Mathieu Bertola
  • (c) Photo Mathieu Bertola
  • (c) Photo Mathieu Bertola
  • (c) Photo Mathieu Bertola
  • (c) Photo Mathieu Bertola
  • (c) Photo Mathieu Bertola
  • (c) Photo Mathieu Bertola
  • (c) Photo Mathieu Bertola
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City

 

Quand l’artiste contemporaine Annette Messager est invitée par le tout nouvel institut Giacometti à Paris, cela donne forcément une exposition inoubliable. Cette dernière n’a pas été choisie par hasard et nous confesse sa passion pour Alberto Giacometti, et ce depuis les années 1960 : « Ce que j'aime chez Giacometti, c'est qu'il est un antihéros. […] En ce moment, je suis à 200% avec Giacometti. Il prend tout le terrain. Je vis avec Giacometti, j’ai carrément une love affair avec lui, entre haine et amour. ». Annette Messager a ainsi pu se plonger dans les œuvres et les archives de l’artiste emblématique suisse pour imaginer un dialogue unique entre elle et lui. Décédé il y a près de cinquante ans, Giacometti reste un personnage mystérieux, qui exerce encore un pouvoir de fascination et d’attraction sur de nombreux artistes contemporains (en témoigne la récente exposition « Gris. Vide. Cris. » mettant en avant Giacometti et le sculpteur contemporain Ruis Chafes à la fondation Gulbenkian). Cette rencontre éthérée entre l’artiste et plasticienne de 74 ans et le peintre et sculpteur de génie est placée sous le signe de la grâce, les vies créatives et personnelles des deux artistes semblant être liées par un fil invisible. Naissent ainsi des « chambres » éminemment intimes et singulières, remplies d’œuvres d’art et d’objets qu’on désigne sous le nom de « memorabilia » en anglais, en rapport à la mémoire et au passé. Lors de votre passage dans ces espaces poétiques, non dénués d’humour, et presque irréels, vous découvrirez notamment la « Chambres des Annettes », en référence à la mère de Giacometti, Annetta Stampa, à son épouse et enfin à l’artiste Annette Messager elle-même. La « Chambres des nez à nez » met face à face des œuvres des deux protagonistes de cette exposition insolite, en jouant sur la thématique du nez : l’iconique « Nez » du sculpteur répond, tel un pied de nez amusé, aux œuvres de Messager autour du nez (la Lune-nez, etc.). À ne pas manquer !

When Giacometti meets contemporary French artist Annette Messager, the result is simply spectacular. The exhibit is moving and even funny at times !



2 surprise