Trésors de Kyoto
Trésors de Kyoto

BRUXELLES // La Résistance

Du 27 septembre 2018 au 27 janvier 2019 -
Centrale for Contemporary Art //

  • ©  Video-Forum  of  the  Neuer  Berliner  Kunstverein  (n.b.k.)
  •  ©  Ph:  Volker  Döhne.  Courtesy  of  Kunstmuseen  Krefeld
  • Photo © Andrew Hindraker Guerrilla Girls artists Kathe Kollwitz, Zubeida Agha and Frida Kahlo during a press preview for an exhibition of works by the Guerrilla Girls titled
  • ©  CGII
  • ©  CGII
  • © Dan Perjovschi, 2018
  • ©   Marc  Segond  -  CGII

 

Ce qu'en dit le musée :

Dans le cadre de 2018, année de la contestation, la Ville de Bruxelles célèbre le cinquantenaire de 1968, période de rupture semée de multiples défis et année emblématique pour l’art et la société. À cette occasion, la CENTRALE remplit sa mission de centre d’art public et, avec un projet ambitieux intitulé RESISTANCE, se penche sur la manière dont l’art a relevé et participé aux défis sociétaux et politiques ayant agité ce demi-siècle.

Vaste exposition et plateforme d’actions et de réflexions, RESISTANCE explore à travers une approche thématique la manière dont la contestation et la résistance s’inscrivent dans le corps des œuvres d’art. En présentant un dialogue entre des œuvres historiques de 68 et des œuvres contemporaines d’artistes belges et internationaux, elle réfléchit cette formidable ouverture qui eut lieu autour de 68 et à laquelle l’art contemporain est toujours affilié.

En effet, de 1968 à 2018, certains artistes ont fait le choix de résister aux dictats du monde de l’art et de pointer les failles qui mettent en péril les fondements même de nos sociétés surmédiatisées. Et c’est bien au sein de ces multiples résistances inscrites dans les œuvres, que l’art puise (paradoxalement) toute sa force.

RESISTANCE met ainsi en lumière des œuvres issues d’une pratique relationnelle élargie au monde, usant de matériaux et médias non conventionnels et animées par un éminent désir d’action au sein de la collectivité. Une pratique fondée sur des convictions profondes qui rejoignent des enjeux sociétaux majeurs tels que la liberté individuelle, le féminisme, la mondialisation, l’écologie.

Au cœur de cette exposition, le rôle de l’artiste se déploie comme acteur majeur d’une pensée révolutionnaire, entre résistance et contestation.

Centrale for Contemporary Art
Du 27 septembre 2018 au 27 janvier 2019

Plus d'informations


Vous aimerez aussi…

©  LIECHTENSTEIN.  The  Princely  Collections,  Vaduz–Vienne
  • Classique
  • Incontournable

BRUXELLES // Théodore Van Loon : Un Caravagesque entre Rome et Bruxelles

Jusqu'au 13 janvier 2019 - Bozar, Palais des Beaux-Arts de Bruxelles // Théodore Van Loon est l’un des premiers artistes peintres des Pays-Bas à succomber au charme des peintures en clair-obscur…

(c)  Rijksmuseum  van  Oudheden,  Leiden
  • Classique
  • Sculpture

MORLANWELZ // Au temps de Galien, un médecin grec dans l'empire romain

Jusqu'au 2 décembre 2018 - Musée Royal de Mariemont // Ce qu'en dit le musée : Montrer Galien... Montrer Galien ? Le défi est de taille puisqu’il s’agit de lui consacrer une exposition, qui, à…

Rubenshuis; bruikleen; Antwerpen Barok 2018; Marteldood van de Heilige Andreas
  • Classique
  • Incontournable

ANVERS // Rubens, le maître chez lui

Jusqu'au 13 janvier 2019 - La Maison de Rubens à Anvers // Ce qu'en dit le musée : Pierre Paul Rubens est l’hôte d’honneur du festival culturel Antwerp Baroque 2018. Rubens inspires. Les…

(c) Fondation Boghossian
  • Contemporain
  • Dessin

BRUXELLES // Beyond Borders

Jusqu'au 24 février 2019 - La Villa Empain // Ce qu'en dit le musée : « Qui a intérêt aux frontières ? Les rois. Diviser pour régner. Une frontière implique une guérite, une guérite implique un…


Trésors de Kyoto