La Haye
La Haye

MORLANWELZ // Au temps de Galien, un médecin grec dans l'empire romain

Jusqu'au 2 décembre 2018 -
Musée Royal de Mariemont //

  • (c)  Wellcome  Collection
  • (c)  A.  Verbanck-Piérard
  • (c)  Musée  royal  de  Mariemont  -Photo  M.  Lechien
  • (c)  Musée  royal  de  Mariemont  -Photo  M.  Lechien
  • (c)  Musée  de  la  Médecine,  Bruxelles
  • (c)  Musée  de  la  Médecine,  Bruxelles
  • (c)  Rijksmuseum  van  Oudheden,  Leiden
  • (c)  Rijksmuseum  van  Oudheden,  Leiden
  • (c)  Kölner  Papyrussammlung  Datenbank  -Institut  für  Altertumskunde  an  der  Univ.  Köln    CC,  Köln
  • Photo  M.  Verpoorten  (c)  Ville  de  Liège
  • (c)  Musée  de  la  Médecine,  Bruxelles
  • (c)  Musée  de  la  Médecine,  Bruxelles
  • (c)  Österreichische  Nationalbibliothek,  Vienna
  • (c) Mark  Manion  d'après  Flora  Mythologica
  • (c) Mark  Manion  d'après  Flora  Mythologica
  • (c) Mark  Manion  d'après  Flora  Mythologica
  • (c)  Musée  de  la  Médecine,  Bruxelles
  • (c) Römisch Germanisches Museum Köln, Arztgrabstein
  • (c)  Rijksmuseum  van  Oudheden,  Leiden
  • (c)  Musée  de  la  Medecine,  Bruxelles
  • (c)  Musée  d'Art  et  d'Histoire  -Pays  de  Château-Gontier
  • (c)  Musée  royal  de  Mariemont  -Photo  D.  Thirion
  • (c)  Rijksmuseum  van  Oudheden,  Leiden
  • (c)  Ville  de  Liège - Photo  M.  Verpoorten
  • (c)  Musée  de  la  Médecine,  Bruxelles
  • (c)  Musée  Saint-Raymond,  Toulouse  -Photo  J.Fr.  Peiré
  • (c)  Bruxelles,  Musées  royaux  d'Art  et  d'Histoire
  • (c) Studio  Philippe  de  Formanoir
  • vue expo (1)
  • vue expo (2)
  • vue expo (3)
  • vue expo (4)
  • vue expo (5)
  • vue expo (6)
  • vue expo (7)

 

Ce qu'en dit le musée :

Montrer Galien... Montrer Galien ? Le défi est de taille puisqu’il s’agit de lui consacrer une exposition, qui, à ma connaissance, est l’une des toutes premières, sinon la première, à mettre en scène l’illustre médecin de Pergame. Mais pourquoi relever un tel défi ? Alors que depuis plusieurs siècles, mais tout particulièrement ces dernières décennies, les livres consacrés à Galien se sont multipliés et que la bibliographie relative à sa vie, ses œuvres, sa pratique et ses conceptions se révèle absolument gigantesque et sans fin (...) l’iconographie de la plupart de ces ouvrages et articles (...) se révèle remarquablement pauvre, sinon inexistante.

Galien ne serait-il donc plus que du texte, que des textes, terrain d’excellence, mais aussi propriété exclusive des philologues et historiens? Sans image, sans portrait, sans existence autre que livresque, aurait-il donc définitivement disparu de notre horizon visuel ? Au-delà de sa propre personne, il [Galien] donne à voir son environnement matériel et humain, tellement contrasté, vivant, bruyant, odorant. Tout est là, dans ses écrits (...) : la campagne paisible de Pergame, les moyens de transport, les quartiers de Rome, la cohue des grandes villes, l’enfer des mines, l’intérieur des maisons de ses riches patients, la faune et la flore de cet Empire démesuré, que sillonnent, comme lui, les dirigeants, les légions, les marchands, les artisans, les hauts fonctionnaires, les fidèles et les charlatans.

Le titre choisi «Au temps de Galien» n’est pas un simple prétexte pour présenter un nouvel événement sur la «médecine antique», grecque et/ou romaine. (...). C’est Galien lui-même que nous tentons de découvrir et de montrer, mais c’est aussi, à travers lui, à travers ses voyages, ses écrits et son regard, l’Empire romain que nous proposons d’explorer.

Musée royal de Mariemont
Jusqu'au 2 décembre 2018 

Plus d'informations



La Haye