La Fabrique du Vivant - Mutations/ créations 3

Centre Pompidou
Du 20 février au 15 avril 2019

Du 20 février au 15 avril 2019 -
Centre Pompidou //

Si on vous dit exposition, vous devriez penser plutôt à des tableaux accrochés aux murs ou à des sculptures érigées sur leur piédestal. Le Centre Pompidou réinvente la notion d’exposition avec cette nouvelle et 3eédition de « mutations/ créations » qui n’expose QUE des œuvres d’art vivantes… Vous avez bien entendu, ici la peinture a laissé place à des molécules et autres arborescences organiques… Vous pénétrez dans une archéologie du vivant et de la vie artificielle car ces œuvres vivantes et évolutives sont aussi mutantes, issues de la génération 2.0.

Une cinquantaine de créateurs, tous plus futuristes les uns que les autres, ingénieurs ou savants fous, artistes de demain, sont ici réunis pour nous étonner avec leurs œuvres d’un autre espace, issues de laboratoires scientifiques. Une centaine de projets sont exposés, impliqués dans des processus de croissance ou de dégénérescence. Difficile de délimiter l’art de la science, la création de l’innovation.

 

29

Rien n’est attendu, rien n’est déjà vu, tout n’est que surprise et étonnement. Des œuvres immatérielles, numériques, instables. Ici vous pourrez sentir des parfums disparus, observer des sculptures d’algues ou de cristaux, plonger presque littéralement dans un monochrome vivant, ici dans ce bassin à l’eau couleur peau… Comment ces technologies se traduisent-elles dans le champ de l’art, du design, de l’architecture et de la musique ? Et que dire de la place de la nature dans une exposition du vivant ? Une nature dont le concept-même est devenu indissociable de celui d’artifice et de mutation… Des questions dérangeantes sont ici artistiquement abordées : peut-on programmer le vivant ? quelles sont les technologies du vivant ? quelle frontière entre impression 3D et vie organique ? Là, vous vous dites qu’on nage en plein délire… Eh bien non. L’exposition nous présente bel et bien une structure imprimée en 3D vivante : créée en impression 3D, cette sculpture géante intègre une cyanobactérie photosynthétique injectée sous forme de biogel – on parle plus communément d’algue bleu-vert, une algue qui respire en convertissant la lumière en oxygène grâce à la photosynthèse. Autre exemple, cette installation qui accueille des tarentules asiatiques qui tissent bien tranquillement leur toile dans un échafaudage imprimé en 3D. En somme une mise en abime de l’intelligence dans un savant maillage du vivant. Finalement une exposition de la vie artificielle, une manifestation résolument prospective, ancrée dans les problématiques contemporaines, un observatoire incontournable de la création et de l’innovation au croisement de toutes les disciplines, car comme le vivant, l’art ici ne rentre dans aucune « case ».

 

24

Introduire le vivant dans l’art, vous pensiez que c’était impossible ? Détrompez-vous, car près de cinquante créateurs venus du monde entier vous prouvent avec maestria le contraire. Invités pour un accrochage collectif insolite, ces artistes, designers et architectes interrogent dans leurs œuvres les sciences du vivant, des neurosciences en passant par la biotechnologie. Tel un chercheur, vous êtes invités à pénétrer dans un laboratoire recelant d’innovations technologiques et artistiques : en témoignent les œuvres mêlant matériaux industriels et organismes vivants (champignons et autres micro-organismes). En parallèle, vous découvrirez le travail de l’artiste brésilienne Erika Verzutti, pour sa première grande exposition européenne. Cette plasticienne manie l’humour avec finesse dans ses sculptures qui mettent en avant le monde animal et végétal. Ne vous fiez pas aux apparences : celle qui avait trempé des pastèques dans du béton vert lors de la Biennale de Lyon en 2011 aime déjouer les attentes des visiteurs. Là où certains voient un moulage de banane puis une betterave et un céleri, d’autres verront un insecte et un baiser. Nous sommes convaincus : l’art est bel et bien vivant !

Art is not dead ! Discover how more than fifty artists created works of art that are inspired by new technologies, from biology to neurosciences.

Découvrez l'exposition en images, dans le cadre du cycle Mutations / Créations 3 :

 


Vous aimerez aussi…

Exposition Algérie mon amour, Institut du Monde arabe, Paris - BAYA, Les Rideaux jaunes, 1947. ... Musée IMA AC 95-01
  • Vidéo
  • Contemporain

 Exposition Algérie mon Amour : les artistes de la fraternité réunis à l'Institut du monde arabe

Institut du Monde Arabe
Du 18 mars au 31 juillet 2022

Découvrez Algérie mon Amour, la nouvelle exposition de l'Institut du monde arabe qui réunit les univers de dix-huit artistes algériens de cœur, de naissance ou d’adoption, autour de leur attachement à ce pays.

SERGE POLIAKOFF BLEU ROUGE_00000000-046c-7fc4-0000-00000001af5e

L'exposition Serge Poliakoff de Galerie Almine Rech !

Galerie Almine Rech
Du 7 sept. au 5 octobre 2024

Cette fascinante exposition explore l’influence des images sacrées dans l'œuvre profane Serge Poliakoff, artiste plus spirituel qu'il n'y paraît.

exposition Gilbert Peyre - Halle Saint Pierre (1)
  • Découverte
  • Insolite

Exposition Gilbert Peyre à la Halle Saint-Pierre !

Halle Saint-Pierre
Du 11 septembre 2024 au 31 juillet 2025

Têtes de poupées animées ou robe fantôme valsant dans les airs, cette exposition singulière nous invite dans le monde drôlement macabre de Gilbert Peyre.

exposition Taïnos et Kaliganos des Antilles - quai Branly (2)
  • Dossier
  • Découverte

Exposition Taïnos et Kaliganos des Antilles au Quai Branly !

Musée du Quai Branly - Jacques Chirac
Jusqu’au 13 octobre 2024

Trente ans après l’exposition-évènement du Petit Palais, le musée du quai Branly retrace à son tour l’histoire tourmentée des civilisations Taïnos et Kaliganos.