Martine Franck

Fondation Henri Cartier-Bresson
Du 17 octobre 2018 au 10 février 2019

Du 6 novembre 2018 au 10 février 2019 -
Fondation Henri Cartier-Bresson //

  • Jardin du temple Sanzen-in, Ohara, Kyôto, Japon, 2008
  • Foyer de l’Armée du Salut, New York, 1979
  • L’écrivain Albert Cohen, Grand Prix du Roman de l’Académie française pour Belle du Seigneur, Paris, 1968
  • Le pèlerinage de San Isidro, Musée du Prado, Madrid, 1993
  • Piscine conçue par Alain Capeillères, Le Brusc, été 1976
  • Quartier de Byker, Newcastle upon Tyne, Royaume-Uni, 1977
  • Tory Island, Comté de Donegal, Irlande, 1995
  • Plage, village de Puri, Inde, 1980
  • Ballymun, quartier nord de Dublin, Irlande, 1993
  • Tulku Khentrul Lodro Rabsel, 12 ans, avec son tuteur Lhagyel, monastère Shechen, Bodnath, Népal, 1966
  • Martine Franck photographiée par Henri Cartier-Bresson, Venise, Italie, 1972
  • Étienne Martin dans son atelier, rue du Pot-de-Fer, Paris, 1967
  • Fondation HCB, 79 rue des Archives, février 2017 Rampe d’accès des voitures aux étages de l’ancien garage qui a été détruite à la demande des architectes des bâtiments de France pour recréer la cour du XVIIIe siècle.
  • Fondation HCB, 79 rue des Archives, novembre 2017
  • Fondation HCB, 79 rue des Archives, mars 2018
  • Fondation HCB, 79 rue des Archives, mars 2018
  • Fondation HCB, 79 rue des Archives, perspectives, librairie et accueil
  • Fondation HCB, 79 rue des Archives, perspectives, salle C, salle de conférence
  • Fondation HCB, 79 rue des Archives, perspectives, salle H, salle principale d’expositions

 

Il était une fois, une photographe talentueuse et déterminée qui décida de créer une fondation, destinée à abriter et diffuser son œuvre ainsi que celle de son défunt mari. Elle ouvre ses portes en 2003 dans le quartier de Montparnasse, à Paris. Forte de son succès, mais bientôt incapable d’accueillir tous les visiteurs curieux et admiratifs, la Fondation doit déménager. C’est ainsi que 15 ans plus tard, elle s’installe dans le joli quartier du Marais. Fière de vous présenter sa nouvelle maison, la Fondation met à l’honneur pour cette occasion, la photographe Martine Franck, à l’origine de cette belle histoire… La rétrospective de cette artiste belge et épouse d’Henri Cartier-Bresson ouvre de cette façon, le champ des possibles artistiques de ce nouveau lieu. Membre actif du collectif Viva et de la coopérative Magnum, l’humaniste profonde qu’elle était nous livre son regard engagé mais toujours positif, sur la vie qui sans cesse l’émerveillait. Découverte de la photographie en Orient dans les années 60, vie collective au sein du Théâtre du Soleil d’Ariane Mnouchkine, créatrice d’agences de photographies… Cette figure audacieuse ressemble à son œuvre : simple, humaine et empathique. Ici et là, les clichés qu’elle réalisa lors de son reportage en 1993 au nord de l’Irlande, dans une communauté gaélique ; ceux d’enfants tibétains vivant au Népal ; et toujours, des moments de vie attendrissants. Pour être un bon photographe, il faut le sens de la compassion et de l’engagement disait-elle : la nouvelle Fondation fait clairement passer le message de cette femme libérée.

For the inauguration of this new address, the Foundation Henri-Cartier Bresson presents its creator and the wife’s photographer, Martine Franck, famous for her engaged and positive work.