Requiem pour les Barthélemy
Requiem pour les Barthélemy

Passée au crible : Caricatures, Hugo à la Une

Du 13 septembre 2018 au 6 janvier 2019 -
Maison de Victor Hugo //

  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City

 

Qu’il est bon de redécouvrir l’un des plus grands écrivains de notre pays, par le prisme des médias. Et quelle période propice que le XIXe siècle pour la presse ! Aussi déchaînés que l’est leur époque, les journaux et leurs caricatures n’y vont pas de main morte pour critiquer la vie et les pensées de ce monstre sacré. Dans cette exposition à visiter posément – le temps de lire les légendes cyniques à souhait – presque 200 dessins de presse dépeignent Victor Hugo, en tant qu’homme de lettres bien sûr, mais aussi en tant que politicien, engagé contre la Commune. Faisant partie des personnalités les plus caricaturées de son temps, on le découvre ainsi entre les deux tours clochers de Notre-Dame de Paris, son énorme tête reposant sur un corps minuscule, ou bien les cheveux grossièrement tirés en arrière, l’air terriblement contrarié face à l’Assemblée.
Cet efficace parcours chronologique, des débuts de sa carrière en 1830 à sa mort en 1885, est aussi l’occasion d’apprendre que sous ce front d’homme de talent à l’ego démesuré se cachait un fervent défenseur de la liberté de la presse. Car si, dès les années 1850, tout dessin satirique nécessitait l’aval de son sujet, Victor Hugo n’en a jamais refusé un seul. Tant que l’on parlait de lui, l’écrivain et politique était finalement ravi. Aussi critiqué qu’acclamé, l’auteur des Misérables devait savoir que le succès et la postérité ne résidaient pas dans l’unanimité. Ovation pour les géniaux Daumier, André Gil, Cham ou encore Nadar, tous réunis dans cet accrochage, qui ont su personnifier sans ménagement, cette figure historique et complexe.


Vous aimerez aussi…

Vue de l'exposition Jean-Michel Basquiat - Fondation Louis Vuitton (45)
  • Contemporain
  • Incontournable

Passée au crible : Jean-Michel Basquiat - Rencontre au sommet

Jusqu'au 14 janvier 2019 - Fondation Louis Vuitton // Décidément, le nom de Jean-Michel Basquiat est sur toutes les lèvres en ce moment. La cote de cet artiste décédé il y a trente ans, en 1988,…

® Culturespaces, E. Spiller
  • Incontournable
  • Numérique

Passée au crible : Gustav Klimt, immersion dans l'Art et la musique

Jusqu'au 6 janvier 2019 - Atelier des lumières // Avez-vous tenté cette expérience immersive vous plongeant au cœur des œuvres de Gustav Klimt, Egon Schiele et d’autres représentants majeurs de…

© Arts in the City
  • Classique
  • Incontournable

Passée au crible : Picasso bleu et rose, l'avant Picasso

Du 18 septembre au 6 janvier 2019 - Musée d'Orsay // Picasso par ci, Picasso par là… L’année 2018 a largement mis à l’honneur le peintre catalan mondialement connu. L’exposition « Picasso. Bleu…

© Arts in the City
  • Classique
  • Incontournable

Passée au crible : Eblouissante Venise, l'art d'en faire trop

Du 26 septembre au 21 janvier 2019 - Grand Palais // Sombre, théâtrale, un tantinet kitch : « Éblouissante Venise » au Grand Palais mitige quant à la légitimité d’un tel sujet ou même, de sa…


Requiem pour les Barthélemy