Trésors de Kyoto
Trésors de Kyoto

LANDERNEAU // Mitchell-Riopelle, un couple dans la démesure

Du 16 décembre au printemps 2019 -
Fonds pour la culture Hélène et Édouard Leclerc //

  • © Estate of Joan Mitchell
  • © Estate of Joan Mitchell
  • © Pierre Lassonde
  • © Université de Sherbrooke
  • © Heidi Meister

 

Joan Mitchell naît aux États-Unis en 1925. Deux ans plus tôt naissait Jean-Paul Riopelle à Montréal, au Québec. Tous deux attirés par l’art depuis leur plus jeune âge, leurs carrières artistiques respectives se construisent dans les années d’après-guerre, à la pointe de l’avant-garde. Tandis que Joan rencontre Franz Kline et Willem de Kooning à New York et y découvre l’expressionnisme abstrait, Jean-Paul s’établit à Paris où il rencontre André Breton, chef de file du mouvement surréaliste. Quand les deux artistes se rencontrent à Paris en 1955, c’est le coup de foudre. Ils sont à l’apogée de leur carrière quand ils se séparent en 1979 : Joan ne quittera plus la France jusqu’à sa mort en 1992, alors que Jean-Paul retournera vers ses racines québécoises, où il décèdera en 2002. Ce couple s’inscrit aujourd’hui dans la lignée des duos artistiques marquants, qui voient naître passion tumultueuse, jalousie, émulation et admiration. Après avoir été visible au Musée National des Beaux-Arts du Québec, cette première rétrospective majeure liant leur art et leur relation met en lumière les pièces maîtresses, le plus souvent en grand format, des deux artistes. Ne ratez pas cette plongée intime et émouvante dans les vingt-cinq années de vie commune et dans l’art du couple Riopelle-Mitchell.



Trésors de Kyoto