Le coup de cœur de Xavier - Moby-Dick

C’est lors d’un récent voyage en Patagonie, au bord des eaux glacées empruntées par les grands baleiniers venus du Nord, que j’ai relu le chef d’œuvre d’Herman Melville.

C’est à travers le récit du narrateur Ismaël que le lecteur peut embarquer sur l’un de ces baleiniers, le Pequod, pour un tour du monde à la poursuite de Moby Dick. Le grand cachalot blanc, terreur de tous les chasseurs de baleine, sera en effet traqué par le capitaine Achab dans toutes les eaux du globe. L’équipage, entraîné par la folie du capitaine à la jambe d’ivoire, prendra tous les risques pour offrir à Achab un ultime tête-à-tête avec le seigneur blanc des profondeurs.

Au-delà du roman d’aventure, Moby-Dick est une œuvre fascinante remplie de symboles que j’avais interprétés différemment lors de ma première lecture. Parfois presque ésotérique, il est difficile de ne pas se laisser ensorceler par la plume de Melville.

Il est par ailleurs frappant de lire aujourd’hui le récit de véritables massacres perpétrés sur les cachalots, dont l’espèce a failli s’éteindre à cause de la chasse massive.

D’une intensité incroyable, Moby-Dick ne peut laisser indifférent !

Moby Dick - Herman Melville
Prix : 9€90


Vous aimerez aussi…

58-small

Mag 58 - Mars 2020

Magazine Arts in the City n°58 - Mars 2020   Au sommaire de ce numéro : En couverture : 60 expositions à voir absolument Dossier spécial : Les écoles d'art…

© Succession Picasso, Paris, 2019

Loterie caritative : un tableau de Picasso pour la modique somme de 100€

Récemment, Care a initié en association avec l’animatrice et productrice de télévision Péri Cochin une loterie caritative sous le nom de « 1 Picasso pour 100€ ». Une levée de fonds au service du financement d’un projet permettant à 200 000 personnes en Afrique d’accéder à l’eau potable.

picasso vandalisé
  • Actu
  • Découverte

Un Picasso de plus de 20 millions d’euros vandalisé !

C’est une véritable malédiction ! Un portrait réalisé par Picasso, d’une valeur estimée à 20 millions de livres (23,5 millions d’euros), aurait été dégradé, samedi 28 décembre, à la Tate Modern de Londres.

54-large

Mag 54 - Octobre 2019

Magazine Arts in the City n°54 - Octobre 2019    Au sommaire de ce numéro : En couverture : Les expositions en folie ! Dossiers : FIAC 2019 : ce qu'il ne faut pas…