Scandale - Oeuvre polémique à l'Opéra Garnier

Une installation qui fait grincer des dents //

  • Claude Lévêque, Saturnales - Palais Garnier
  • Claude Lévêque, Saturnales - Palais Garnier
  • Claude Lévêque, Saturnales - Palais Garnier
  • Claude Lévêque, Saturnales - Palais Garnier
  • Claude Lévêque, Saturnales - Palais Garnier
  • Claude Lévêque, Saturnales - Palais Garnier
  • Claude Lévêque, Saturnales - Palais Garnier
  • Claude Lévêque, Saturnales - Palais Garnier
  • Claude Lévêque, Saturnales - Palais Garnier
  • Claude Lévêque, Saturnales - Palais Garnier
  • Claude Lévêque, Saturnales - Palais Garnier
  • Claude Lévêque, Saturnales - Palais Garnier
  • Claude Lévêque, Saturnales - Palais Garnier
  • Claude Lévêque, Saturnales - Palais Garnier
  • Claude Lévêque, Saturnales - Palais Garnier
  • Claude Lévêque, Saturnales - Palais Garnier
  • Claude Lévêque, Saturnales - Palais Garnier
  • Opéra Garnier
  • Opéra Garnier
  • Opéra Garnier
  • Opéra Garnier
  • Opéra Garnier
  • Oeuvre de Claude Lévêque à Opéra

 

Depuis le 30 décembre 2018, le majestueux escalier de l’Opéra de Paris a été orné de deux pneus dorés géants pour les 350 ans de ce temple français de l’art lyrique. L’artiste Claude Lévêque avait eu carte blanche pour la conception de son ensemble baptisé « Saturnales ».
Beaucoup n’ont pas apprécié cette œuvre qu’ils comparent aux roues d’un tracteur, bien qu’elles soient sculptées et couvertes de feuille d’or. Les indignations fusent sur les réseaux sociaux « C’est immonde ! », « Comment saccager un lieu magnifique et emblématique sous prétexte d’art contemporain ». Certains préfèrent en rire « Le palais Garnier sponsorisé par Michelin ? ». Une petite minorité salue malgré tout le travail de l’artiste et trouve que son œuvre s’intègre assez bien dans l’espace. L’artiste lui n'y voit pas une provocation mais un dialogue entre architecture intérieure très chargée et symbolique du mouvement.

Plusieurs semaines après l’installation, la polémique ne cesse d'enfler. Surtout que les pneus doivent rester en place pendant un an ! Alors qu’en pensez-vous ? Selon l’adage, les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas … ou presque.


Vous aimerez aussi…

GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP / Cindy Ord

 Une banane à 120.000 dollars scotchée sur un mur

Accrochez-vous bien ! Une banane collée sur un mur avec du ruban adhésif a été vendue à 120.000 de dollars. Je vous assure ce n’est pas une blague ! On vous raconte l’histoire…

Record de vente P.Soulages 2019

Vente record d'une toile de Pierre Soulages !

Voilà un nouveau record mondial avec la vente cette œuvre de Pierre Soulages ! Réalisée en 1960, cette toile a été adjugée, mercredi 27 novembre à 9,6 millions d’euros chez Tajan à Paris.

©AFP / SIA KAMBOU

Côte d’Ivoire : l’art protège la forêt !

Le parc national Banco ça vous dis quelque chose ? Une forêt tropicale d’environ 3.500 hectares au cœur d’Abidjan en Côte d’ivoire. Une étendue de nature de plus en plus menacée par la déforestation, une cause commune à de nombreuses forêts qui a l’heure actuelle devient un problème considérable pour notre planète.

A man looks at the 1952's painting oil on canvas  " Parc des Princes "  by Nicolas De Stael at the Christie's France during the FIAC (International Fair of Contemporary Art)exhibition, in Paris, on October 16, 2019.




gathering in front of the Ministry of Health in front of Ministry of Health october 8, 2019 in Paris. AFP PHOTO / BERTRAND GUAY Estimated between 18 and 25 million euros, this painting was the largest work of the Russian artist, the painting will be auctioned on October 17, 2019. © AFP / BERTRAND GUAY
  • Actu
  • Insolite

Un tableau de Nicolas de Staël vendu à 20 millions d'euros

Vendez le tableau "Parc des Princes" de l'illustre peintre Nicolas de Staël et vous récolterez la modique somme de 20 millions d'euros !