The Hague
The Hague

Kim Chong-Hak, La vitalité au bout du pinceau

Du 16 mars au 18 mai 2019 -
Galerie Perrotin //

  • © Galerie Perrotin / Kim Chong Hak
  • © Galerie Perrotin / Kim Chong Hak
  • © Galerie Perrotin / Kim Chong Hak

 

L’artiste Kim Chong-Hak présente pour la première fois ses œuvres à la galerie Perrotin. Après une carte blanche au Musée Guimet l’été dernier, la galerie offre une nouvelle sélection d’œuvres du peintre coréen, qui sera à Paris pour l’occasion. Ses représentations de la nature, réalisées avec des couleurs lumineuses et des gestes vifs, lui ont valu le surnom de « peintre des quatre saisons ». Artiste reconnu en Corée, il demeure pourtant peu connu en Europe.  

C’est en 1979, lors d’une promenade à Sul Ak, que Kim Chong-Hak tombe sur une petite fleur nommée « fleur qui accueille la lune », pour la première fois, il a l’impression de communiquer avec la nature. Véritable révélation, son dialogue commence avec les éléments végétaux, les saisons ainsi que leur renouvellement. Plus influencé par la nature que l’histoire de l’art, les fleurs, les montagnes et les plaines ont provoqué un déclic important. Artiste figuratif, ses combinaisons de couleurs restent très différentes du monochrome, qui donnent une fraîcheur à ses œuvres.

Son style fusionne la couleur et le trait à la matière, qui sont pour lui indissociables. Un pinceau brut qu’il utilise parfois à l’envers pour gratter, inciser avec le manche. La couleur reste pourtant l’élément le plus remarquable de son travail, si vive et lumineuse qu’elle donne vie à ses motifs fleuris issus du domaine des arts décoratifs de la tradition coréenne. Une diversité de palette qui lui ouvre de nouvelles perspectives et une énergie vitale. Pour Kim Chong-Hak la tradition est le domaine où l’on apprend, et la nature, cette force qui pique. Son œuvre offre une part belle à l’art ancien coréen et à la nature, tel un chaman en quête d’un chemin encore à trouver sans vraiment chercher à se fixer. C’est sans doute pour cela qu’on le surnomme « peintre des quatre saisons », le mouvement perpétuel incarne son souffle d’énergie.

The artist Kim Chong-Hak presents for the first time his works at the Perrotin gallery.His representations of nature, made with bright colors and lively gestures, earned him the nickname "painter of the four seasons".


Expo suivante


The Hague