Insolite – Un surprenant filet taillé dans le marbre

Découvrez cette incroyable sculpture digne des plus grands chefs-d’œuvre de la Renaissance italienne //

  • Michel-Ange, David
  • Cellini, Persée tenant la tête de Méduse
  • Jean de Bologne, l'enlevement des sabines
  • Il disinganno
  • Il disinganno
  • Sculpture Il Disinganno
  • Il disinganno
  • Il Disinganno à Naples

 

L’Italie est peuplée de sculptures antiques d’une finesse étonnante, et tout le monde est capable d’en citer au moins une dans une conversation : le David de Michel-Ange, l’Enlèvement des Sabines de Jean de Bologne, Persée tenant la tête de Méduse de Cellini … et tant d’autres encore.

Et ce n’est pas parce que l’artiste est méconnu qu’il ne fait pas un travail fantastique ! C’est le cas du sculpteur génois Francesco Quierolo qui a participé à l’aménagement de la Chapelle Sansevero construite à Naples au XVIe siècle.  Cette chapelle abrite un certain nombre de sculptures en marbre qui témoignent d’un savoir-faire remarquable, dont celle réalisée par Francesco Quierolo intitulée Il Disinganno (La Désillusion, en français) qui représente un homme qui tente de s’échapper du filet. Riche en symboles, la sculpture représente l’homme libéré du péché grâce à son intellect, représenté par l’ange à ses pieds. Le globe terrestre à représente quant à lui la possession et les biens matériels. Sur le bas-relief, on peut lire l’histoire de Jésus rendant la vue à un aveugle, un épisode qui fait sens à l’allégorie

Vous vous demandez surement ce qui est si remarquable dans cette œuvre ? Lorsque l’on s’approche de près … on s’aperçoit que le filet n’a pas été rajouté ultérieurement, mais qu’il a été directement taillé dans le marbre ! Il faut savoir que tailler du marbre avec finesse est extrêmement difficile, car les outils (ciseaux, marteaux, scies ...) rendent difficile toutes précisions. Il faut faire preuve d’une grande dextérité pour sculpter les traits d’un visage alors imaginez pour un filet ! C’est une véritable prouesse qui montre le talent indiscutable de l’artiste.

La légende raconte même que les artisans en charge de poncer l’oeuvre finale n’osaient pas la toucher de peur de briser le filet entre leurs doigts. La sculpture de la Renaissance italienne n’a pas fini de nous surprendre, même 500 ans après . Il ne vous reste plus qu’une chose à faire : aller à Naples pour l’admirer !


Vous aimerez aussi…

© David Stjernholm courtesy of the Kunsthal Charlottenborg, Copenhagen.
  • Actu
  • Scandale

Scandale - L'artiste Ai Weiwei obtient 230 000 € au Danemark

Un concessionnaire Volkswagen a été contraint par la justice de verser 230 000 € à l'artiste chinois Ai Weiwei pour avoir utilisé une de ses œuvres à des fins publicitaires sans son autorisation. 

unnamed (1)
  • Actu

Actu - Nouvelle acquisition du MuMa

Le musée d'art moderne André Malraux du Havre vient de faire une nouvelle acquisition, et pas des moindres.

©Christie's
  • Actu
  • Scandale

Actu - Toutânkhamon aux enchères relance le débat sur la restitution des oeuvres

La très célèbre maison de vente Christie’s fait encore parler d’elle en mettant aux enchères ce jeudi à Londres un objet représentant le dieu Amon sous l’apparence de Toutânkhamon, ce malgré les foudres du Caire.

960x0
  • Actu

Actu - Les affiches ont désormais leur musée à New York

Les posters, traditionnellement accrochés dans les chambres d'ados ou dans la rue, ont désormais leur musée !