Insolite – Un surprenant filet taillé dans le marbre

Découvrez cette incroyable sculpture digne des plus grands chefs-d’œuvre de la Renaissance italienne //

  • Michel-Ange, David
  • Cellini, Persée tenant la tête de Méduse
  • Jean de Bologne, l'enlevement des sabines
  • Il disinganno
  • Il disinganno
  • Sculpture Il Disinganno
  • Il disinganno
  • Il Disinganno à Naples

 

L’Italie est peuplée de sculptures antiques d’une finesse étonnante, et tout le monde est capable d’en citer au moins une dans une conversation : le David de Michel-Ange, l’Enlèvement des Sabines de Jean de Bologne, Persée tenant la tête de Méduse de Cellini … et tant d’autres encore.

Et ce n’est pas parce que l’artiste est méconnu qu’il ne fait pas un travail fantastique ! C’est le cas du sculpteur génois Francesco Quierolo qui a participé à l’aménagement de la Chapelle Sansevero construite à Naples au XVIe siècle.  Cette chapelle abrite un certain nombre de sculptures en marbre qui témoignent d’un savoir-faire remarquable, dont celle réalisée par Francesco Quierolo intitulée Il Disinganno (La Désillusion, en français) qui représente un homme qui tente de s’échapper du filet. Riche en symboles, la sculpture représente l’homme libéré du péché grâce à son intellect, représenté par l’ange à ses pieds. Le globe terrestre à représente quant à lui la possession et les biens matériels. Sur le bas-relief, on peut lire l’histoire de Jésus rendant la vue à un aveugle, un épisode qui fait sens à l’allégorie

Vous vous demandez surement ce qui est si remarquable dans cette œuvre ? Lorsque l’on s’approche de près … on s’aperçoit que le filet n’a pas été rajouté ultérieurement, mais qu’il a été directement taillé dans le marbre ! Il faut savoir que tailler du marbre avec finesse est extrêmement difficile, car les outils (ciseaux, marteaux, scies ...) rendent difficile toutes précisions. Il faut faire preuve d’une grande dextérité pour sculpter les traits d’un visage alors imaginez pour un filet ! C’est une véritable prouesse qui montre le talent indiscutable de l’artiste.

La légende raconte même que les artisans en charge de poncer l’oeuvre finale n’osaient pas la toucher de peur de briser le filet entre leurs doigts. La sculpture de la Renaissance italienne n’a pas fini de nous surprendre, même 500 ans après . Il ne vous reste plus qu’une chose à faire : aller à Naples pour l’admirer !


Vous aimerez aussi…

©FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Actu
  • Contemporain

La Joconde en Rubik’s Cube de l’artiste Invader vendue à 480.200 euros aux enchères !

Vous vous souvenez ? Il y a quelques semaines, on vous annonçait que la fameuse Joconde ornée de Rubik’s Cube était mise aux enchères. Cette œuvre réalisée par le street artiste Invader était estimée entre 120.000 et 150.000 euros. Une sacrée somme !

©AFP / Khaled DESOUKI
  • Actu
  • Scandale

Du nouveau au sujet du vol d’antiquités en Égypte : le frère d’un ex-ministre égyptien condamné

En 2017, le scandale éclate ! La police italienne met la main sur un conteneur en provenance d’Alexandrie, rempli d’antiquités égyptiennes : poteries, sarcophage orné de bois, pièces d’or, masques de momies, figurines miniatures et diverses céramiques.

Crédit image: Instagram sculpttheworld
  • Découverte
  • Insolite

Des œuvres d’art sublimes ornées de pierre sur les plages galloises

L’artiste gallois se positionne au cœur de cette pratique artistique par le biais de laquelle il réalise des œuvres d’arts absolument sublimes avec des pierres.

© Olivier Ratsi
  • Découverte
  • Contemporain

Exposition "Vanishing Points": un grand magasin transformé en labyrinthe numérique

Marseille
Jusqu'au 22 mars 2020

Une exposition dans une ancienne boutique H&M, original non ? L’idée vient du plasticien Olivier Ratsi, un artiste prônant des questionnements liés au temps, à la réalité objective à l’espace ainsi qu’à la matière.