Fables d'Orient

Musée national des arts asiatiques – Guimet
Du 20 février au 18 mai 2019

Jusqu'au 17 mai 2019 - 
Musée Guimet // 

  • Durbar de Ranjit Singh
  • Durbar du Maharajah Ranjit Singh
  • L'oiseleur, l'autour et l'alouette
  • L'Ours et l'amateur de jardins
  • La souris metamorphosée en fille
  • Le cheval et le loup
  • Le dragon à plusieurs tetes
  • Le meunier son fils et l'âne
  • Le singe et le léopard
  • Le songe d'un habitant du Mogol
  • Les deux aventuriers et le talisman
  • Phebus et Boree
  • Randjiit Sing Baadour, roi de Lahore
  • Portrait de Ranjit Singh, gouverneur de Lahore

 

ARTISTES À LA COUR DE LAHORE

Saviez-vous que les Fables de la Fontaine avaient été illustrées par un artiste indien ? Un ensemble d’illustrations hautes en couleur, inédites et méconnues du grand public, révèle cet aspect original de la production picturale indienne dû au peintre de Lahore, Imam Bakhsh, qui officia à la cour de sikhe du maharajah Ranjit Singh, dans la première moitié du XIXe siècle. La dynastie dominait alors une immense majorité de musulmans et d’hindouistes du Pendjab, forte de ses succès militaires, bien que représentant moins de 5% de la population. Son outil militaire moderne était dû à son armée entraînée par des officiers européens dont le Français Jean-François Allard et l’Italien Jean-Baptiste Ventura, tous rescapés des gloires napoléoniennes. Témoignages de cette aventure française en Orient, les Mémoires du général Court (1793-1880), et plus étonnamment, un exemplaire des Fables de La Fontaine, tous illustrés par un artiste fameux de la cour de Lahore, Imam Bakhsh. Pour les Mémoires du général Court, Imam Bakhsh produit de spectaculaires gouaches représentant des portraits de maharajahs, de dignitaires royaux et des scènes et paysages en relation avec la Cour de Lahore. La tolérance du régime sikh à l’égard des différentes religions et des étrangers y est visible, et l’artiste en propose un portrait original. Les illustrations des Fables sont le fruit d’un ambitieux projet : le Baron Félix Feuillet de Conches, admirateur passionné de Jean de La Fontaine, avait entrepris de faire illustrer les Fables par des artistes du monde entier et avait passé commande, auprès de Jean-François Allard et Jean-Baptiste Ventura, pour faire réaliser, par un artiste du Pendjab, des illustrations de qualité destinées à orner les espaces laissés vierges des pages de l’édition Didot de 1827. Revisitée par Imam Bakhsh, cette série réalisée de 1837 à 1839, offre une vision totalement singulière, voire insolite des Fables. Doué d’une sensibilité vive pour le paysage, le peintre y cultive un attrait pour l’actualité et les atmosphères poétiques.

A set of colorful illustrations, unpublished and unknown to the general public, an original aspect of the Indian pictorial production due to the Lahore painter, Imam Bakhsh, who officiated at the court of the Maharajah Ranjit Singh, in the first half of the 19th century.


Expo précédente