NICE // Frédérique Lucien

Musée Matisse de Nice
Du 7 mars au 2 juin 2019

Jusqu'au 2 juin 2019 -
Musée Matisse // 

  • Frederique Lucien, Feuillers, 2018
  • Frederique Lucien, Forme, 1995
  • Frederique Lucien, Île, 2001
  • Lydia Delectorskaya, Henri Matisse devant des feuilles de papiers gouachés, vers 1952

 

Comment ne pas songer aux chefs-d’œuvre d’Henri Matisse face aux dessins au bleu de cobalt de l’artiste contemporaine Frédérique Lucien ? Nul doute sur la filiation de cette disciple avec celui qu’elle considère depuis plus de 30 ans comme un idéal d’inspiration. Découpage, assemblage, itération et ornement décoratif sont autant d’approches communes aux deux artistes, réunis ici pour la première fois. Frédérique Lucien interroge sans cesse dans son art les lignes, les contours, ainsi que les oppositions entre le plein et le vide. À l’instar de Matisse, Frédérique Lucien ne reconnaît pas l’idée de tableau, beaucoup trop frontale, et préfère parler en termes de « dessin dans l’espace ». L’artiste refuse toute césure dans sa pratique artistique entre le dessin et les volumes, les moulages de bouches, de mains, de doigts, de genoux... Tout semble se correspondre et se répondre selon une logique interne qui nous laisse le sentiment que cela n’aurait pu être autrement. Pour illustrer sa démarche artistique, le musée vous invite à venir admirer la sélection d’une cinquantaine de pièces qui rentreront en forte résonnance avec celles du maître. Plantes terrestres et aquatiques prolifèrent au rythme des pages de carnets et de feuillets assemblés, qui communiquent dans un tout éminemment poétique. Pour l’occasion, Frédérique Lucien a d’ailleurs conçu elle-même l’accrochage de ses œuvres, assemblées en différents formats, tout comme le faisait Matisse dans son atelier du Régina. Un dialogue artistique puissant et émouvant, qui démontre une fois encore, l’universalité visionnaire du langage créé par Henri Matisse.