Bignan - Michel Mousseau et Daniel Pontoreau

Domaine de Kerguéhennec
Du 31 mars au 2 juin 2019

Du 31 mars au 2 juin 2019 -
Domaine de Kerguéhennec //

Ce printemps, le magnifique domaine de Kerguéhennec – Morbihan – nous invite à découvrir deux artistes d’une très grande singularité, comme un très bel avant-goût d’été.

Ici nous sommes dans un écrin de nature et d’art unique en Europe, totalement gratuit, où chaque œuvre a été créée en symbiose parfaite avec le lieu. Une approche artistique résolument nouvelle, qui s’ancre désormais comme véritable crédo d’un lieu trentenaire, devenu référence dans le monde de l’art. Et les deux artistes invités ce printemps ne font pas exception à la règle des lieux, eux aussi ont créé leurs œuvres sur place ou pour la place d’exposition. La tendance se ferait même encore plus expérimentale. Une idée forte : décloisonner. Tout. Plus de frontière entre abstraction ou figuration, on peut dessiner sur place des paysages totalement abstraits. Plus de frontière entre Beaux-Arts et artisanat, les sculptures de marbre ont laissé place à des assemblages de pierres et branches brutes.

Deux invités donc. A commencer par Michel Mousseau, peintre abstrait, qui nous subjugue avec sa centaine de dessins à la mine de plomb réalisés sur le motif, dans les vastes espaces du domaine. Des milliers d’heures passées à dessiner en plein air, oubliant la pluie, le vent, le soleil, absorbé par le sujet, fuyant tout mimétisme ou tout illusionnisme pour ne garder que la perception sensible de la nature. Aucune intention descriptive dans le geste de l’artiste mais une impression authentique, presque solennelle se dégage de ses dessins très grand format. Pénétrez dans l’ancienne bergerie du domaine, et laissez-vous guider par un accrochage vivant et imprévisible, alternant des murs recouverts d’œuvres en blocs avec des alignements de dessins ou des salles totalement dénudées. Plus qu’une exposition, c’est une véritable expérience du regard, qui a d’ailleurs donné naissance à un carnet de résidence, un livre absolument sublime.

Dans les écuries, c’est Daniel Pontoreau, sculpteur, qui investit les vastes volumes avec un ensemble d’œuvres spectaculaires et déroutantes. Là encore, une expérience de l’espace et de la lumière, assumant le vide et le silence, pour glorifier des sculptures aussi humbles qu’imposantes. L’artiste assume pleinement son amour de la terre, l’importance du geste et de la main dans le façonnage de ses œuvres, abolissant les frontières entre l’artisanat, le design et l’architecture. Pontoreau invente un nouveau langage universel, celui des formes, créant un vocabulaire artistique minimal d’une profonde modernité encapsulé dans un métissage d’une grande charge poétique. Une expérience artistique à deux voix qui nous invite à sortir des sentiers battus.

 

12

Ce printemps, le magnifique domaine de Kerguéhennec nous invite à découvrir deux artistes d’une très grande singularité. Michel Mousseau d’une part, peintre abstrait, qui nous subjugue avec sa centaine de dessins réalisés sur le motif, dans les vastes espaces du domaine. Des milliers d’heures passées à dessiner en plein air, oubliant la pluie, le vent, le soleil, absorbé par le sujet, fuyant tout mimétisme ou tout illusionnisme pour ne garder que la perception sensible de la nature. Pénétrez dans l’ancienne bergerie du domaine, et laissez-vous guider par un accrochage vivant et imprévisible, alternant des murs recouverts d’œuvres en blocs avec des alignements de dessins ou des salles totalement dénudées. Plus qu’une exposition, c’est une véritable expérience du regard. Dans les écuries, c’est Daniel Pontoreau, sculpteur, qui investit les vastes volumes avec un ensemble d’œuvres spectaculaires et déroutantes. Là encore, une expérience de l’espace et de la lumière, assumant le vide et le silence, pour glorifier des sculptures aussi humbles qu’imposantes. L’artiste assume pleinement son amour de la terre, l’importance du geste et de la main dans le façonnage de ses œuvres, abolissant les frontières entre l’artisanat, le design et l’architecture. Pontoreau invente un nouveau langage universel, celui des formes, créant un vocabulaire artistique minimal d’une profonde modernité encapsulé dans un métissage d’une grande charge poétique, Une expérience artistique à deux voix qui nous invite à sortir des sentiers battus.

Vue de l'exposition :

 

12


Vous aimerez aussi…

A villeneuve-lez-avignon, le fort saint andre se dresse sur la hauteur de la ville commeun défi au palais des papes situé sur l'autre rive du Rhône.  Lieu de visite incontournable, le fort offre une vue à 360°.
  • Contemporain
  • Vidéo

 Villeneuve-lez-Avignon - Pauline Bazignan : De mémoire

Fort Saint-André de Villeneuve-lez-Avignon
Jusqu'au 22 septembre 2019

Tout au long de l’été, le Centre des monuments nationaux vous invite à découvrir l’exposition « De mémoire » par l’artiste Pauline Bazignan au Fort Saint-André.

Exposition Les jeux sur l'eau en quête de victoire au Musée national de la Marine, 4 crédit MnM- Photo Arnaud Fux
  • Découverte
  • Actu

Exposition Jeux sur l'eau en quête de victoire au Musée national de la Marine

MUSÉE NATIONAL DE LA MARINE
Du 5 juillet 2024 au 10 mars 2025

Le Musée national de la Marine organise une rétrospective des jeux sur l'eau, de 1896 à nos jours ! Découvrez l'excellence maritime brestoise !

Exposition-Cabu_-vive-le-sport-_-à-la-Duduchothèque_-Cabu_-partie-foot_-2024_-crédit-V
  • Dessin
  • Contemporain

Exposition Cabu, vive le sport ! à la Duduchothèque

Duduchothèque
Jusqu'au 31 décembre 2024

La Duduchothèque retrace la vision que deux personnages emblématiques de Cabu, le Grand Duduche et le Beauf, ont du sport au sein d'une exposition désopilante !

Exposition Dislocations Palais de Tokyo - LAY Nge_02
  • Contemporain
  • Découverte

Exposition Dislocations au Palais de Tokyo : un hommage à la nécessité vitale de la création artistique

Palais de Tokyo
Jusqu'au 30 juin 2024

Le Palais de Tokyo dévoile les univers fragmentés de quinze artistes confrontés au déracinement dans une exposition bouleversante, criante de vérité.