Philip Pearlstein - Retour à la figuration humaine

Galerie Templon
Jusqu'au 20 juillet 2019

  • PEARLSTEIN_ Female Model Reclining_1974
  • PEARLSTEIN_Model on Horn Chair_2018
  • PEARLSTEIN_Standing Male Sitting Female Nudes_1969
  • PEARLSTEIN_TWO MODELS AND REFELECTIONS_1985
  • PEARLSTEIN_Two Models in Masks_2015

 

C’est à Paris que Philip Pearlstein, l’un des grands maîtres de la peinture figurative américaine, a choisi de souffler ses 95 printemps. À travers une quinzaine de toiles réalisées entre 1969 et 2018, l’exposition souhaite rendre hommage à cet artiste qui, même s’il fréquenta Andy Warhol dans sa jeunesse, a choisi une tout autre direction esthétique. Plutôt que de se tourner vers le Pop Art et l’Abstraction, il décide de peindre uniquement en atelier à partir de modèles nus vivants, qu’il met en scène dans des compositions complexes et parfois dérangeantes. Hommes ou femmes, masqués ou dévêtus, posent ainsi dans un environnement savamment pensé par le créateur, où se mêlent tapis à motifs, meubles dépareillés, jouets vintages et sculptures ethniques. Il peint ensuite méticuleusement ses modèles, d’une touche à la fois neutre et attentive, en évacuant toute tentative de psychologie. Le résultat obtenu est à la fois frontal et réaliste et s’émancipe de toute interprétation narrative. Sa vision décomplexée de la figure humaine, bien loin de correspondre aux codes académiques, a fait de lui l’un des précurseurs du « retour à la peinture » des années 80 aux États-Unis. Un univers singulier à découvrir sans pudeur.

The exhibition shows us the work of Philip Pearlstein, one of the masters of American figurative painting. Fifteen paintings celebrate his 95th birthday.


Vous aimerez aussi…

© Anton F.
  • Gratuit
  • Contemporain

Anton F - Mon quartier lointain

Galerie de l'Europe
Jusqu'au 16 juin 2019

Composés au gré de ses flâneries au Togo, les clichés d’Anton F cherchent à capter l’esprit des lieux, et mettent nos sens en éveil.

N. Breton_EPPDCSI(71)
  • En famille

La Lune : 50 ans... et après ?

Un demi-siècle après le grand pas pour l’Humanité, la lune fait toujours l’objet de convoitises. Aux yeux de non spécialistes, Lunarama pourrait être une mise en scène classique de prises de vues de notre satellite, popularisées par la NASA, comme nous les connaissions depuis 50 ans.

© Henry Wessel ; courtesy Pace/ MacGill Gallery, New York
  • Photo
  • Cinéma

Henry Wessel

Maison Européenne de la Photographie
Du 5 juin au 1er septembre 2019

Décédé en septembre dernier, Henry Wessel laisse une trace indélébile dans l’histoire de la photographie et du cinéma américain.

© Adagp, Paris, 2019
  • Photo
  • Contemporain

Barbara Probst

Le Bal
Du 9 juin au 25 août 2019

Après des débuts consacrés à la sculpture, Barbara Probst entame la photographie à la Kunstakademie de Düsseldorf.