Passée au crible : Océanie

Musée du quai Branly - Jacques Chirac
Du 12 mars au 7 juillet 2019

UNE PREMIÈRE EN FRANCE

  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (42)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (41)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (40)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (39)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (38)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (37)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (36)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (35)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (34)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (33)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (32)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (31)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (30)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (29)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (28)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (27)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (26)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (25)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (24)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (23)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (22)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (21)

 

Aussi incroyable que cela puisse paraître, cela faisait plus de 35 ans que nous n’avions pas eu la chance de découvrir en France une exposition sur les trésors d’Océanie, vaste continent d’eau aux 25 000 îles qui font rêver. Ce quel’on ignore, c’est que derrière l’apparence d’un continent éclaté, les habitants partagent une culture commune : la mer n’est pas qu’un obstacle, elle est aussi un lien. Une culture ancienne qui perdure aujourd’hui, comme en témoignent les œuvres contemporaines disséminées sur le parcours. Dans la première salle, en guise de préambule,on retrouve des pièces historiques majeures de l’art du Pacifique, avec en regard des œuvres créées par des artistes contemporains. La première partie est ensuite consacrée aux ornementations des pirogues (waka). On peut y admirer de magnifiques figures de proue en bois ornées de pigments,résine et nacre, destinées à impressionner les autres peuples ; des pièces remarquablement conservées exposées pour la première fois en France. La deuxième partie du parcours est consacrée aux parures cérémonielles du corps. On peut y admirer des coiffes spectaculaires constituées de matériaux précieux : plumes, coquillages, écailles de tortue ciselées. Mais aussi des parures plastrons et des colliers. L’exposition se termine sur la période contemporaine avec une vidéo de Lisa Reihana, intitulée In pursuit of Venus,diffusée sur un écran panoramique d’une vingtaine de mètres et montrant l’impact de la colonisation et les souffrances de l’esclavage. Un panorama artistique riche de 200 œuvres rares, qui questionnent la préservation de la mémoire et de l’identité des peuples.