Actu - Il sauve son village à 97 ans

  • © Ronnie Chua/Shutterstock
  • © Asiastock/Shutterstock
  • © Phuong D. Nguyen/Shutterstock
  • © Asiastock/Shutterstock
  • © Asiastock/Shutterstock
  • © Asiastock/Shutterstock
  • © Asiastock/Shutterstock
  • © pedphoto36pm/Shutterstock
  • © Asiastock/Shutterstock

 

Après un ancien bidonville de Malang transformé en magnifique arc-en-ciel par des étudiants pour faire face à la menace de destruction du gouvernement, c’est au tour d’Huang Yung-Fu de résister. À 97 ans, il a sauvé son village en le peignant de toutes les couleurs.

Alors que le gouvernement taïwanais menaçait de détruire son petit village dans le but d’y construire des buildings à perte de vue, ce Papy arc-en-ciel leur en a fait voir de toutes les couleurs. Sa méthode pacifique consiste à peintre les bâtiments de toutes les couleurs afin de redonner vie en peinture à son village.

Huang, aujourd’hui appelé affectueusement “Rainbow Grandpa” (Papy Arc-en-ciel), est pourtant né en Chine. Après avoir combattu dans la guerre sino-japonaise, mais aussi la Deuxième Guerre mondiale, il s’est également battu pour le parti nationaliste, contre le gouvernement communiste de Mao Zedong. Mais lorsque les nationalistes ont perdu, lui et 2 autres millions de personnes ont fui à Taiwan. C’est là-bas qu’il a été accueilli dans un petit village, tout juste construit à partir de rien, bâti pour les familles réfugiées et les membres militaires. Ce qui était censé n’être qu’une solution temporaire est finalement devenu sa maison. 40 ans plus tard, il est bien normal qu’une menace d’expulsion le fasse bondir : « Lorsque je suis arrivé ici, le village avait 1200 foyers et nous étions comme une seule grande famille » explique-t-il. Au fur et à mesure, beaucoup sont décédés, mais Huang n’ayant nulle part où aller s’est tourner vers l’art pour retrouver goût à la vie et soulager sa douleur, comme un refuge pour lui et ses proches.

Le succès de ses dessins était tel, que de nombreux signataires d’une pétition pour le sauver de la destruction se sont portés volontaires pour l’aider. Des touristes viennent désormais flâner autour des petits oiseaux peints sur son bungalow, de chats et d’autres animaux encore et ce village coloré est rapidement devenu à l’instar de Jodipan en Indonésie, le cœur de la nation. Encore une belle initiative créative qui donne du baume au cœur. Alors un grand bravo à Papy Arc-en-ciel !


Vous aimerez aussi…

© David Stjernholm courtesy of the Kunsthal Charlottenborg, Copenhagen.
  • Actu
  • Scandale

Scandale - L'artiste Ai Weiwei obtient 230 000 € au Danemark

Un concessionnaire Volkswagen a été contraint par la justice de verser 230 000 € à l'artiste chinois Ai Weiwei pour avoir utilisé une de ses œuvres à des fins publicitaires sans son autorisation. 

BPSO_PressCall_020419_13
  • Actu

Actu - Une exposition récrée les bals de l'époque victorienne

Retour au XIXème siècle au Palais de Buckingham. Jusqu'au 29 septembre, une exposition récrée le faste des bals de la reine Victoria. 

© Olafur Eliasson
  • Actu
  • Découverte

Actu - Olafur Eliasson de retour à la Tate Modern

Your Spiral View //

© Tourisme Irlandais
  • Actu
  • Insolite

Insolite- Game of Thrones à Bayeux!

Bonne nouvelle, dans un musée de Belfast, des couturières irlandaises sont sur le point de finaliser une immense tapisserie en l'honneur de votre fiction préférée!