Actu – Le revolver avec lequel Van Gogh se serait suicidé adjugé 130 000 euros

Le revolver avec lequel Van Gogh se serait donné la mort à Auvers-sur-Oise en 1890 a été vendu aux enchères à l’Hôtel Drouot ce mercredi 19 juin au prix fort !

© FRANCOIS GUILLOT / AFP

L’actualité des maisons de vente est décidément pleine de rebondissements ! Rappelez-vous, au mois d’avril, 27 dessins originaux de Martine ont été vendus, à la surprise générale, pour presque 600 000 euros (soit cinq son estimation) et au début du mois de juin, c’est une planche originale de Tintin qui a été adjugée pour près d’un million de dollars. Des sommes qui ont défié tous les pronostics !

Cette semaine, c’est un objet lié au peintre Van Gogh qui a été acheté au prix fort, à la surprise générale ! Il s’agit du pistolet avec lequel il se serait suicidé à Auvers-sur-Oise, le 27 juillet 1890. Estimé entre 40 000 et 60 000, cette arme de type Lefaucheux de calibre 7mm a finalement été adjugée 130 000 euros. Soit le double de son estimation ! Un intérêt à la fois surprenant … et un peu morbide.

Les derniers jours de la vie de Van Gogh

À l’été 1890, cela fait deux mois que Vincent Van Gogh vit à Auvers-sur-Oise. Souffrant de troubles mentaux et peinant à se faire connaître, il veut mettre fin à ses jours. Le 27 juillet de la même année, il emprunte un pistolet au propriétaire de l’auberge où il dort et se rend ensuite dans un champ de blé pour se tirer une balle dans la poitrine. Grièvement blessé, mais toujours vivant, il prend le chemin de l’auberge et meurt deux jours plus tard des suites de ses blessures … La légende raconte qu’il aurait peint son tableau Champ de blé aux corbeaux le jour de sa mort.

L’arme vendue à Drouot ce mercredi a été retrouvée dans le champ d’Auvers-sur-Oise vers 1960 par l’agriculteur qui l’exploitait. Elle avait été remise aux propriétaires de l’auberge.

On ne pourra jamais affirmer avec certitude qu’il s’agit bien de l’arme avec laquelle Van Gogh s’est donné la mort, mais de nombreux experts continuent d’étudier la question. Toutefois l’arme, que l’on surnomme déjà « la plus célèbre de l’histoire » n’a pas réussi à atteindre le prix d’un autre revolver Lefaucheux tout aussi connu : celui avec lequel Paul Verlaine avait blessé Arthur Rimbaud en juillet 1873. En effet, cette arme avait été vendue 434 500 en novembre 2016.


Vous aimerez aussi…

© : Jean-Pierre Gonçalves de Lima/David Hockney Courtesy Pace Gallery.
  • Actu

Le confinement de David Hockney en Normandie

C’est en Normandie, dans le Calvados que le célèbre peintre David Hockney a posé ses valises pendant le confinement. Un petit coin de paradis orné de fleurs et de verdure où l’artiste britannique s’est aménagé un petit nid de création.

Le Cri Edvard Munch couleurs
  • Actu

Des chercheurs révèlent pourquoi les couleurs du « Cri » d’Edvard Munch s’estompent

Des scientifiques ont découvert qu'Edvard Munch avait peint son chef d’œuvre avec une peinture de mauvaise qualité qui s’altérerait au contact de la respiration humaine, écartant la luminosité comme principale source de détérioration. 

©AFP/ Khaled DESOUKI
  • Actu

Égypte : quatre sphinx antiques de Louxor déplacés en plein centre-ville du Caire

Le déplacement de quatre sphinx - situés originellement à  Louxor - en plein centre du Caire provoque des désaccords en Égypte. Les avis divergents et la polémique s’installe…

Manchots musee nelson-atkins kansas-city
  • Actu
  • Insolite

 Des manchots du zoo de Kansas City visitent un musée

Le directeur du musée Nelson-Atkins et le PDG du zoo de Kansas City ont eu la drôle d’idée d’emmener des manchots en virée au musée. Ils auraient même préféré Le Caravage à Monet !