Maxime Perrolle

Galerie Mayaro
Jusqu'au 5 octobre 2019

  • Atelier Maxime Perrolle pour AAF
  • Maxime Perrolle, Coquille n°1
  • Maxime Perrolle, Ceci n'est pas un vase
  • Maxime Perrolle, Coquille n°1 (1)
  • Maxime Perrolle, Coquille n°2
  • Maxime Perrolle, Oxyde
  • Maxime Perrolle, Oxyde
  • Maxime Perrolle, Sphère
  • Photos Atelier Maxime Perrolle

 

LIGNES

Une sérénité émane de ses sculptures en bois aux rainures apparentes, témoins du passage du temps. Maxime Perrolle entretient une relation intime avec la matière de l’arbre, qui devient pour lui une nécessité. Ébéniste de formation, cet artiste artisan s’oriente rapidement vers le tournage d’art sur bois pour le contact direct avec les arbres qui le fascinent depuis toujours. Ses œuvres combinent une dimension brute et primitive réminiscente des arts précolombiens, avec une légèreté et une fragilité qui n’est pas sans rappeler la délicatesse de l’art japonais. Les veines des arbres et leurs lignes de vie sont devenues une obsession presque existentielle, qui transcende la matière minérale en prière. Entre volume et légèreté, les sculptures ne peuvent tenir debout qu’au millimètre près, telles des danseuses ne reposant que sur leurs pointes qui semblent ainsi s’élancer vers le ciel. Ses œuvres aériennes se révèlent puissantes, malgré leur fragilité apparente, et prêtes à fendre le ciel en défiant les lois de la pesanteur. De la souche à la sculpture, c’est avec poésie que l’on admire le travail de Maxime Perrolle, en quête d’une simplicité et d’une finesse sans pareil.

A serenity emanates from his wooden sculptures with visible grooves, which testifies how the time goes by. Maxime Perrolle has an intimate relationship with trees.