Exposition Marcel Gromaire: l'élégance de la force

La Piscine
Du 14 mars au 31 mai 2020

  • Musée La Piscine - Marcel Gromaire - Les bords de la Marne, 1925
  • Musée La Piscine - Marcel Gromaire - Femme d’Asie, 1927.
  • Musée La Piscine - Marcel Gromaire - Haltères, 1926
  • Musée La Piscine - Marcel Gromaire - Six études de tête - 1950
  • Musée La Piscine - Marcel Gromaire - Champs de Mars - 1924
  • Musée La Piscine - Marcel Gromaire - Parade - 1931
  • Musée La Piscine - Marcel Gromaire - Marins en bordée - 1923
  • Musée La Piscine - Marcel Gromaire - L'abolition de l'esclavage - 1950

 

Comment rester insensible devant le tableau de Marcel Gromaire, La Guerre, représentant cinq soldats figés, tels des robots dépossédés de toute humanité, qui pourraient presque s’apparenter à des blocs de pierre se fondant dans le paysage ? L’artiste, traumatisé par la Grande Guerre, dénonce la mécanisation des conflits de la Première Guerre mondiale. Personnalité très engagée, il apparaît comme un humaniste fidèle à ses valeurs. Un artiste injustement méconnu dont l’écriture plastique se situe aux confins du Cubisme et de l’Expressionnisme flamand. Son style reste néanmoins très personnel, marqué par une géométrisation vigoureuse des volumes, presque primitiviste, et par une palette simplifiée à l’extrême, souvent sombre, même si elle s’illumine parfois de touches rouges ou bleues. La rétrospective de la Piscine embrasse toute la carrière de l’artiste et met en avant la diversité des techniques et des thématiques abordées. Au-delà de la dénonciation de la guerre, l’artiste se plaît à manifester son attachement à son village natal de Noyelles-sur-Sambre, dans le Nord. Avec plus de 150 prêts d’institutions publiques et de collections privées, le spectateur dispose d’une vision d’ensemble de l’œuvre de Marcel Gromaire : peintures, tapisseries, livres illustrés, estampes. Les œuvres incontournables du peintre comme Place blanche, tableau symbolisant une place mythique de la nuit parisienne des années folles, seront bien entendu accessibles mais elles seront confrontées à des œuvres inédites. Vous découvrirez également une collection exclusive de gravures, concédée au musée par la famille de l’artiste en 2017.

LA PISCINE
Du 14 mars au 31 mai 2020
23 rue de l’Espérance, 59100 Roubaix


Vous aimerez aussi…

© Paris, musée d'Orsay, dépôt à la maison de Renoir 

Domaine des Collettes, Cagnes-sur-Mer, don de M. Arthur Sachs, 1951
  • Classique

Dans l'Atelier au Musée de Vernon

Musée de Vernon
Du 3 avril au 20 septembre 2020

Quand on évoque le mouvement impressionniste, on pense immédiatement à la peinture en plein air, aux jeux de lumière se reflétant dans l’eau ou aux paysages aux mille et une couleurs mais on oublie la part du travail en atelier.

© Musée de Louviers
  • Classique
  • Incontournable

De l’aube au crépuscule. Couleur impressionniste au musée de Louviers

Musée de Louviers
Du 3 avril au 6 septembre 2020

Capturer les effets de lumière, saisir les changements atmosphériques, arrêter le temps pour mieux le décliner dans une infinité de nuances… Les peintres impressionnistes n’auront de cesse de sortir de leurs ateliers pour créer une nouvelle palette, baignée par les derniers rayons du soleil.

Expo Nuits électriques MUMA - Gustave Caillebotte Rue de Paris, temps de pluie
  • Classique

Le Havre s'éclaire de Nuits Électriques

MUMA
Prochainement

Lorsque vous pénétrez au MuMa du Havre, vous êtes éblouis par les jeux d’ombres et de lumières des 150 œuvres, peintures, photographies, aquarelles ou gravures présentées ici.

©CHRH
  • Classique

Émile Constant, Le Havre une autre ville

HÔTEL DUBOCAGE DE BLÉVILLE
Jusqu’au 27 avril 2020

Emile Constant était un homme discret et simple qui fit du Havre sa muse, nous livrant dans ses dessins, aquarelles et gouaches, les facettes versatiles d’une cité portuaire sans égale dans son cœur.