Folklore au Centre Pompidou de Metz

CENTRE POMPIDOU-METZ
Du 21 mars au 21 septembre 2020

  • Exposition Folklore - Natalia Gontcharova Costume Fantastique
  • Exposition Folklore - Sérusier, Paul 1864–1927. “La guirlande de roses”, 1898. Huile sur toile, 194 × 175 cm.
  • Exposition Folklore -Paul Sérusier Le Feu dehors
  • Exposition Folklore , Gontcharova espagnole
  • Exposition Folklore - Vassily Kandinsky, Die Raben(Les corbeaux), 1907

 

On imagine mal les artistes contemporains s’inspirer du folklore, trop assimilé à la tradition. Et pourtant, Vassily Kandinsky était ethnographe en Russie avant de devenir un pionnier de l’art abstrait et Natalia Gontcharova se référait aux costumes espagnols pour développer ses peintures abstraites. Le folklore en peinture est souvent victime des clichés les plus péjoratifs. Il renvoie pour certains à l’artificialité, pour d’autres à un passéisme suranné.

Le terme folklore a été créé en Angleterre au milieu du XIXe siècle et signifie « le savoir du peuple ». Il est lié aux traditions artisanales d’un pays, à une tradition de l’oralité : musiques, proverbes, danses. L’exposition aborde le fantasme suscité par ce mouvement qui guide Gauguin, Sérusier ou Kandinsky ainsi que la revendication nationaliste souvent associée au folklore. Elle montre comment ses motifs ont renouvelé le vocabulaire des arts plastiques. Des folklores sont créés de toutes pièces pour le tourisme, et certains artistes en jouent, comme Bertille Bak dans son Usine à divertissement, qui met en scène une parodie pour touristes en mal d’exotisme.

CENTRE POMPIDOU-METZ
Du 21 mars au 21 septembre 2020
1 parvis des Droits-de-l’Homme, 57000 Metz