Kerguehennec
Kerguehennec

*Champs libres au Maif Social Club

Maif Social Club
Du 23 juin au 31 juillet 2020

  • Timo Aho et Pekka Niittyvirta, photo du projet "Lines"
  • Olga Kisseleva, Lisp of tree
  • Suzanne Husky, Regeneration
  • Ettore Favini, Verdecuratoda...voi (Champs libres Maif Social Club)

 

4

L’environnement du futur

À l’approche du printemps, le MAIF Social Club se met au vert. L’espace hybride situé au cœur du Marais accueille une exposition immersive et interactive dans laquelle onze artistes imaginent le paysage du futur au fil d’un parcours poétique où cohabitent éléments minéraux, végétaux, aériens, aquatiques et urbains.

Onze projets, tantôt radicaux, poétiques, visionnaires ou ancestraux, nous invitent à repenser nos modes d’action et de vie. Plusieurs de ces artistes questionnent notre rapport à l’environnement, comme Janaina Mello Landini qui travaille à partir de rhizomes, ou Olga Kisseleva qui connecte des plantes provenant de différents continents.

Suzanne Husky réinvestit quant à elle des techniques artisanales traditionnelles, dont la céramique ou le tissage de tapis de guerre afghan pour porter des messages à caractère politique et social. D’autres artistes s’attachent davantage à sensibiliser le public sur les dangers qui menacent la planète. Timo Aho et Pekka Niittyvirta mettent en lumière l’impact des activités humaines sur l’environnement en traçant sur les paysages et les habitations des îles Hébrides en Ecosse une ligne lumineuse signalant le futur niveau de l’eau.

Barthélémy Antoine-Loeff aborde la disparition de l’eau et du sable grâce à des dispositifs optiques et numériques participatifs ou contemplatifs, tandis que le duo Lucy + Jorge Orta imagine des dispositifs pour rendre potable de l’eau impropre à la consommation.

D’autres encore travaillent uniquement à partir de déchets, comme Ha Cha Youn, qui crée des installations poétiques et colorées avec des sacs en plastique, ou Laurent Tixador, dont l’installation a été réalisée à partir de déchets ramassés sur une plage bretonne. Stefan Shankland vous présente un nouveau matériau, le Marbre d’ici, béton local produit à partir du recyclage de gravats issus des démolitions d’immeubles, tandis qu’Ettore Favini propose un distributeur de graines à semer.

Autant de démarches artistiques et citoyennes qui permettent de toucher du doigt l’infime beauté et l’extrême fragilité du vivant sous toutes ses formes.

Eleven contemporary artists propose new ways of living and thinking through various installations that question our relation to environment. An immersive exhibition about ecology.



Kerguehennec