Les regroupements de foules incroyables des portraits de Craig Alan

  • Craig Alan - John Lennon
  • Craig Alan - Zoom sur John Lennon
  • Craig Alan - Zoom sur John Lennon
  • Craig Alan - Zoom sur John Lennon
  • Craig Alan - Martin Luther King jr
  • Craig Alan - Zoom sur Martin Luther King jr
  • Craig Alan - Pablo Picasso
  • Craig Alan - Zoom sur Pablo Picasso
  • Craig Alan - Zoom sur Pablo Picasso
  • Craig Alan - Joker
  • Craig Alan - Zoom sur le Joker
  • Craig Alan - Zoom sur le Joker
  • Craig Alan - Zoom sur le Joker

 

Un jour en Alabama, un homme observe la rue depuis son balcon – comme nous le faisons tous actuellement, sans que cela n’engendre les mêmes conséquences. Il observe les passants, les invités d’un mariage célébré le long d’Orange Beach face à lui. Leurs costumes sont colorés, parfois semblables, parfois criards… Et leur réunion semble créer des formes mouvantes. Comme on regarderait les nuages, il regarde ce remue-ménage et finit par voir se dessiner la forme d’un œil composé par la foule. Et si… ?

Cet homme, c’est Craig Alan. Depuis ce jour, il applique ce procédé sur la toile dans la série « Populus » qui le rendra célèbre. « L’inspiration commence par un ‘Et si ?’ » déclare l’artiste, un « Et si » qui surgit lorsqu’il réfléchit à son travail.

Aujourd’hui abondante, sa production s’organise selon trois sous catégories : « Populus, Figurative » qui met en scène de petits personnages se réunissant pour former des portraits d’hommes et de femmes célèbres – Marilyn Monroe, James Bond, Gandhi, John Lennon, la reine Elizabeth… - tandis que dans « Populus, Conceptual » et « Populus Abstract » ils se regroupent pour créer des formes non figuratives. Mué dans la masse, chaque petit personnage est doté d’une apparence propre, avec d’infinis détails – l’artiste allant parfois jusqu’à caricaturer des membres de sa famille.

De quoi nous donner l’envie d’observer chaque parcelle de la toile, comme dans un « Où est Charlie » géant.
Pour plus d'informations, c'est par ici.

Découvrir d'autres artistes insolites...


Vous aimerez aussi…

HyperFocal: 0
  • Découverte

La fin des temps vue par Hugh Hayden. Déconstruction des mythes traditionnels

Diplômé en architecture, la vision de Hugh Hayden envisage les espaces et volumes comme autant de symboles qu’il utilise à son gré. En utilisant différentes formes de bois – de provenances inattendues telles que les arbres de Noël ou les bois exotiques par exemple – l’artiste américain façonne des objets surréalistes et divers pour donner son interprétation de la fin des temps.

Leandro Erlich
  • Découverte

Leandro Erlich pose une échelle vers le ciel

Fortement imprégné de l’esthétique du réalisme magique, c’est en Nouvelle Orléans que Leandro Erlich a pour la première fois l’idée de ce qui deviendra ensuite ses installation phares « Window and Ladder – Too Late for Help » ou « L’ultime déménagement ».

Adrian Gray - Stonebalancing 5
  • Découverte

 La zen-attitude des roches en équilibre d’Adrian Gray

Pas un mouvement brusque, pas un souffle, pas un tressaillement… et peut-être est-il possible d’imiter l’artiste britannique Adrian Gray, qui a initié une nouvelle forme d’art. Le « stonebalancing », ou l’art que trouver l’équilibre des roches, est une forme de land art basée sur l’assemblage de pierres, en utilisant uniquement les forces cinétiques naturelles.

Isaac Cordal
  • Découverte

 Du haut de leur 15cm, ils dénoncent les travers de notre société ! Les personnages urbains d’Isaac Cordal

L’idée du microcosme de l’homme opposé au macrocosme n’est pas nouvelle : sans avoir à remonter jusqu’aux Pensées de Pascal, on la retrouve chez l’artiste espagnol Isaac Cordal. Dans une série d’interventions et d’installations publiques nommée « Éclipses de Ciment », il met en scène de minuscules personnages d’une quinzaine de centimètres dans le milieu urbain.