* Festival des jardins à Chaumont-sur-Loire

Domaine de Chaumont-sur-Loire
Jusqu’au 1er nov. 2020

  • Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire
  • Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire, la source vive
  • Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire- drôle de trogne
  • Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire retour au poulailler
  • Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire, On récolte ce que l’on sème
  • Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire, le jardin Mandala

 

6

Situé en bord de Loire, le Domaine de Chaumont-sur-Loire est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, comprenant le Château, les Écuries, les dépendances et le parc. Bâtie au XVe siècle, la forteresse est construite par la famille d’Ambroise qui en fait un monument de style Renaissance. Acquis un temps par la reine Catherine de Médicis, lieu d’exil de Madame de Staël, l’édifice évolue avec ses divers propriétaires qui le métamorphosent au fi l des tendances et des envies. Aussi, en 1875, la princesse Marie Say rachète le domaine pour y aménager un parc paysager à l’anglaise et des écuries qui seront considérées comme les plus luxueuses d’Europe, bénéficiant d’un éclairage électrique à arc, en même temps que l’Opéra Garnier et l’Hôtel de Ville de Paris.

UN FESTIVAL IMMANQUABLE

Depuis 1992, le Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire est un lieu d’expérimentation dans le domaine de la création paysagère. Il est installé dans le parc du Domaine, qui bénéficie du label « Jardin remarquable » et « Arbres remarquables » grâce à ses exceptionnels cèdres du Liban centenaires. Le parcours du festival est construit selon la silhouette d’un arbre aux branches semées de jardins aménagés. Suivez-nous !

  • Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire- Jardin de méditation
  • Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire-Jardin de méditation
  • Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire Jardin de méditation

 

3

Le jardin de méditation

Placé tout au bout du parcours pour une pause relaxante, ce petit jardin d’ambiance tropicale guide le visiteur vers un ailleurs envahi de fougères arborescentes, de bananiers et de palmiers exotiques. Lors de la promenade, une rivière minérale traverse la végétation pour y apporter un bain de fraîcheur. Ici, la nature fait sa loi : elle occupe les bancs et les toits, s’étend sur des rideaux de verdure, laissant entrevoir quelques pots en terre cuite qui évoquent les vestiges d’un village méditerranéen… Une nature généreuse et abondante qui nous renvoie au mythe de l’Age d’or, là où « tout n’est qu’ordre et beauté, luxe calme et volupté » selon les mots de Charles Baudelaire.

  • Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire, souvenirs du futur
  • Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire, souvenirs du futur
  • Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire, souvenirs du futur 3

 

3

Souvenir du futur

Cette installation nous renvoie à des questionnements en lien avec la crise écologique actuelle. La vision soudaine d’une sphère de terre flottant sur l’eau souligne d’emblée la nécessité de revenir à l’essentiel. Entouré de plantes comestibles et médicinales, proche de l’eau pure du bassin, l’installation nous rappelle l’urgence de chérir les ressources de l’univers pour assurer la survie de notre espèce.

  • Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire, sous le soleil africain
  • Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire, sous le soleil africain
  • festival des jardins de Chaumont-sous le soleil africain, L. Kluge

 

3

Sous le soleil africain

Le paysagiste sud-africain Leon Kluge nous plonge dans un jardin au climat sec et ensoleillé, dans lequel on explore des plantes atypiques de son pays natal. Parmi son potager de légumes oubliés, ses chemins de sable rouge, ses hôtels à insectes et ses fermes de vers de terre, on peut rencontrer plusieurs masques africains qui servaient autrefois de passeport. Selon lui, « Les Africains, qui vivent dans la nature et avec la nature, ont beaucoup à apporter et à dire en termes de paysagisme ».

  • Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire S. Rusterholtz, Le jardin de Gaïa… aïe aïe !
  • Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire S. Rusterholtz, Le jardin de Gaïa… aïe aïe
  • Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire S. Rusterholtz, Le jardin de Gaïa… aïe aïe !

 

3

Le jardin de Gaïa… aïe aïe !

Selon les récits mythologiques de la Grèce antique, la Terre Mère Gaïa émerge du chaos. Dédiée à la déesse, ce jardin reprend l’idée du désordre comme celle d’une satire de notre vision étriquée du vivant. Mais soudain, un second jardin se dévoile. Guidés par un chemin parsemé de fleurs, de céréales, de fruits et de plantes médicinales, nous plongeons progressivement vers un tout réunificateur.

DOMAINE DE CHAUMONT-SUR-LOIRE
Jusqu’au 1er nov. 2020
Rue des Argillons 41150, Chaumont-sur-Loire


Vous aimerez aussi…

exposition-les-derniers-impressionnistes-musée-de-lodève-René-Xavier Prinet La plage de Cabourg, vers 1910
  • Classique

* Partez à la rencontre des derniers impressionnistes à l'exposition du musée de Lodève

Musée de Lodève
Jusqu'au 28 février 2021

Cette exposition dévoile toute la virtuosité des derniers impressionnistes, ces peintres du début du XXe siècle qui firent l'unanimité auprès du public pour leurs scènes intimistes et leur amour du paysage. Autour de 70 peintures et d'une trentaine de dessins, le musée de Lodève met en lumière l'importance de ce courant dans l'histoire de l'art moderne.

©musée des Beaux-Arts de Pau
  • Classique

* Les Daubigny peignent les couleurs de la mer dans l'exposition du musée Eugène Boudin

Musée Eugène Boudin
Du 5 septembre au 23 novembre 2020

C’est une exposition très attendue que nous propose le Musée Eugène Boudin, réunissant pour la première fois les œuvres de Charles-François Daubigny et de son fils Karl, aux côtés de leurs contemporains, Monet, Boudin ou Jongkind

serie "Melting Power" - Usine Alstom - Belfort -
Photo n°3 - Halle Transport - 2009 -C-print - 180 x 227 cm - 100 x 126 cm - 5 ex. de chaque
  • Contemporain
  • Photo

* Découvrez la photographie de Stéphane Couturier, nouvelle exposition de l'Artothèque

Artothèque
Jusqu'au 12 décembre 2020

Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’Artothèque vient d’investir un ancien restaurant universitaire, le Repaire Urbain, en laissant visible le squelette du bâtiment en béton brut, alliant ainsi patrimoine et création contemporaine.

1.Affiche de l'Union française pour le suffrage des femmes. coll. Archives départementales de l'Isère
  • Dossier

* Exposition Femmes des années 40 au musée de la Résistance de l’Isère

Musée de la Résistance de l'Isère
Jusqu'au 4 janvier 2021

Si le débat sur la place accordée aux femmes dans notre société a rarement été aussi vivace qu’aujourd’hui, force est de reconnaître que la féminité combattante est loin des clichés qui ont marqué les souvenirs de la Seconde Guerre mondiale.