* Exposition Francis Wilson au Musée Jean Lurçat et de la Tapisserie Contemporaine

Musée Jean Lurçat et de la tapisserie contemporaine
Jusqu'au 10 janvier 2021

  • Exposition Francis Wilson au musée Jean Lurçat- Begwisan, 1993
  • Exposition Francis Wilson au musée Jean Lurçat- Empreinte sur Mutta I
  • Exposition Francis Wilson au musée Jean Lurçat-More Couleurs Sans Paroles 53
  • Exposition Francis Wilson au musée Jean Lurçat-Mutta III
  • Exposition Francis Wilson au musée Jean Lurçat-Tjurunga I
  • Exposition Francis Wilson au musée Jean Lurçat-musée Jean Lurçat
  • exposition Francis Wilson au musée Jean Lurçat-vue extérieure du musée
  • exposition Francis Wilson au musée Jean Lurçat-vue extérieure du musée
  • Exposition Francis Wilson au musée Jean Lurçat-Chulla

 

9

Le musée Jean Lurçat et de la Tapisserie Contemporaine lance pour cet été une grande rétrospective sur l’œuvre de Francis Wilson. L’artiste américain, né en 1935, s’installe en France à la fin des années 60. C’est dans la décennie suivante que cet autodidacte atypique fait une rencontre déterminante dans sa carrière artistique, celle du réseau d’artistes de l’association  « Textile/Art » qui marquera à jamais sa production.

Commençant par de petits formats proches des recherches de l’art brut, Francis Wilson s’attaque bientôt à de plus grands formats – en conservant sa technique du façonnage de sculptures en fibres de coco, à l’image de sa série des « Tjurunga » qui se présentent comme de lourds manteaux dont le nouage de fibres enduites de peinture et de sable provoque des plis naturels. D’autres œuvres nouées, les « Mutta », de grands carrés repliés, prolongent cet ensemble harmonieux.

Aujourd’hui son œuvre est reconnue par les plus grands musées, ayant acquis des œuvres-clés de sa création (le Musée d’Art Moderne de Paris ou le Musée des Arts décoratifs parmi d’autres). Cette exposition unique présente toutes ses œuvres, en suivant l’évolution de l’artiste qui délaisse ses méthodes habituelles au bénéfice du châssis dans les années 90 et offre un véritable éclatement de couleurs.

ZOOM SUR LE MUSÉE JEAN-LURCAT ET DE LA TAPISSERIE CONTEMPORAINE

Avant d’accueillir l’une des plus importantes collections de tapisseries au monde, cet impressionnant bâtiment abritait l’hôpital Saint-Jean et un ancien orphelinat. L’ensemble hospitalier, créé au XIIe siècle, dont le style gothique a été remarquablement bien conservé, constitue une œuvre d’art à part entière, bordée de larges contreforts plats et de voûtes bombées. La grande salle des malades a connu une seconde vie en accueillant depuis 1968 le plus grand ensemble contemporain de tapisseries, Le Chant du monde, de Jean Lurçat. Cette salle, ainsi qu’un cloître attenant datant des années 1180, sont ouverts au public alors que les caves et les greniers sont investis lors de réceptions. Quant à l’ancien orphelinat du XVIIe siècle, il a été rénové en 1986 afin de créer une extension au musée et rassemble soixante œuvres qui suivent le fil de l’histoire de la tapisserie, depuis la Seconde Guerre mondiale jusqu’à nos jours.

Musée Jean Lurçat et de la tapisserie contemporaine
Jusqu'au 10 janvier 2021
4 boulevard Arago, 49100 Angers


Vous aimerez aussi…

©musée des Beaux-Arts de Pau
  • Classique

* Les Daubigny peignent les couleurs de la mer dans l'exposition du musée Eugène Boudin

Musée Eugène Boudin
Du 5 septembre au 23 novembre 2020

C’est une exposition très attendue que nous propose le Musée Eugène Boudin, réunissant pour la première fois les œuvres de Charles-François Daubigny et de son fils Karl, aux côtés de leurs contemporains, Monet, Boudin ou Jongkind

1.Affiche de l'Union française pour le suffrage des femmes. coll. Archives départementales de l'Isère
  • Dossier

* Exposition Femmes des années 40 au musée de la Résistance de l’Isère

Musée de la Résistance de l'Isère
Jusqu'au 4 janvier 2021

Si le débat sur la place accordée aux femmes dans notre société a rarement été aussi vivace qu’aujourd’hui, force est de reconnaître que la féminité combattante est loin des clichés qui ont marqué les souvenirs de la Seconde Guerre mondiale.

Exposition le goût de l'art au château du Rivau-Cedric Tanguy, Nature Morte au Coca © Cedric Tanguy et Aeroplastics Bruxelles
  • Insolite

* Exposition Le goût de l'art au château du Rivau

Château du Rivau
Jusqu’au 1er novembre 2020

Une quarantaine d’artistes contemporains illustrent notre rapport à la nourriture à travers des peintures, des photos mais aussi de la céramique, du verre ou encore de l’art textile. De quoi avoir l’eau à la bouche... ou pas !

Hospice Saint-Roch, entrée contemporaine ©Jean Bernard
  • Contemporain
  • Sculpture

 * Parc de sculptures à l'Hospice Saint-Roch

Musée de l'hospice Saint-Roch
Espace permanent

Le musée de l’Hospice Saint-Roch, ancien Hôtel-Dieu exceptionnel datant du XIIème siècle, s’offre une nouvelle salle d’exposition… en dehors des murs. Grâce à l’acquisition par le musée en 2016 de 4247m2 de parcelles jouxtant le bâtiment, un nouveau parc de sculptures a été mis au jour.